twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Paulin Alazard : « Notre priorité est l’amélioration des services pour les Togolais, avec une refonte des plans tarifaires »

mercredi 4 mars 2020

Entretien avec Paulin Alazard, directeur général de Togocom.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix d’entrer dans le capital de Togocom (51% acquis par Axian avec ECP) à la fin de l’année 2019 ?

Nous partagions dès le départ l’ambition des autorités de faire du Togo une référence numérique en Afrique. L’entrée au capital de Togocom s’inscrit par conséquent dans cette volonté́ de développer, partout où nous sommes implantés, le meilleur de la téléphonie, de l’Internet et des innovations numériques. Nous avons pu également observer l’impressionnante efficacité de la mise en œuvre du Plan national de développement qui s’est traduite par des résultats concrets et mesurables, c’était donc un indicateur fort pour nous qui a motivé ce choix. Ainsi, la composition du consortium qui détient désormais 51 % du capital de Togocom constitue un gage de performance et d’excellence technologique pour le futur développement de l’entreprise, un projet extrêmement ambitieux pour faire de Togocom un champion régional. Les collaborateurs de Togocom qui travaillent alors au quotidien pour offrir un service de qualité aux Togolais sont au cœur des réussites du groupe et seront acteurs de son succès futur.

Selon vous, de quelle manière votre offre a-t-elle fait la différence face à vos concurrents ?

Objectivement, je pense que c’est une réponse qui revient avant tout aux autorités togolaises : elles ont évalué chaque candidat et choisi en définitive notre proposition dans le cadre d’un appel d’offres international concurrentiel, rigoureux et transparent.

Dans quelle mesure votre arrivée au capital de Togo Télécom permettra-t-elle de soutenir le Plan national de développement du Togo (PND) ?

La transformation digitale est au cœur de la mise en œuvre du Plan national de développement : cette opération emblématique vise à répondre aux enjeux du PND ainsi qu’au Plan d’aménagement du territoire en déployant un réseau mobile et fixe dense et efficace.

Notre priorité est aujourd’hui l’amélioration des services pour les Togolais tout en assurant une refonte des plans tarifaires. Nous nous attacherons également à améliorer la couverture de l’Internet mobile et soutenir l’augmentation des taux d’équipements en smartphones. L’inclusion financière est aussi au cœur des ambitions du Groupe en restructurant le réseau de distribution mobile money, en développant l’écosystème de partenariats T-Money et en introduisant de nouveaux services. Ces chantiers majeurs serviront l’ambition du Togo d’être le marché télécoms de référence dans la région en étant le premier pays 100% fibre optique de la région et le premier pays à lancer la 5G.

A quelle hauteur vous êtes-vous engagés à investir pour améliorer la couverture mobile et pour installer la fibre optique au Togo ?

Nous lançons un plan stratégique d’envergure sur les sept prochaines années pour permettre au Togo de devenir la référence régionale en matière de performance très haut débit, d’inclusion financière et de solutions technologiques pour les entreprises. Nous investirons près de 245 millions d’euros (160 milliards de Fcfa) dans les infrastructures fondamentales pour préparer le réseau de Togocom aux enjeux numériques d’avenir : l’amélioration de la connectivité internationale, le renforcement du transport terrestre, la densification du maillage du réseau d’accès très haut débit fibre et mobile.

Axian a développé plusieurs solutions de mobile money dans l’Océan indien. Les populations togolaises profiteront elles de nouveaux services en la matière ?

Nous voulons devenir un modèle d’inclusion financière en Afrique de l’Ouest. En s’appuyant sur notre savoir-faire dans la création d’un écosystème de services financiers mobiles dans l’Océan indien, notre objectif est de dynamiser l’activité mobile money afin d’en faire un relai de croissance pour Togocel et un véritable outil d’inclusion financière au service de la population. Concrètement, nous prévoyons :

  • La restructuration du réseau de distribution, le recrutement de points marchands, l’interconnexion des partenaires marchands et fournisseurs de services et l’enrôlement systématique des clients mobiles
  • La mise en œuvre de partenariats bancaires dans une logique d’ouverture et d’interopérabilité propice à l’accélération de la diffusion de ces services
  • L’innovation de façon à lancer de nouveaux services financiers mobiles générateurs de revenus, en particulier le crédit, l’épargne, le transfert de crédit international et l’intégration entre les comptes T-Money et les comptes bancaires.
  • Une demande d’agrément à la BCEAO afin d’obtenir le statut d’émetteur de monnaie électronique (EME) qui permettra de développer ce portfolio de services

Vous avez déclaré vouloir déployer la 5G d’ici 2021. De quelle manière soutiendra-t-elle le développement de solutions IoT dans les secteurs clés du pays pour faire de Lomé un hub régional ?

La 5G ouvre aujourd’hui la voie à la « quatrième révolution industrielle ». Elle permet de nombreuses composantes de cette révolution, comme l’Internet des Objets, l’informatique en nuage, les systèmes cyber-physiques et l’informatique cognitive. De la fabrication industrielle automatisée et des voitures autonomes à une large gamme de machines et de capteurs connectés, la 5G permet de rendre les entreprises et les secteurs verticaux (ex. services, fabrication, transport, etc.) de l’industrie plus intelligents et plus efficaces. C’est un enjeu aujourd’hui stratégique pour le Togo et l’Afrique.

Un site pilote sera peut-être même opérationnel avant. Cela constituera un relai de croissance pour les revenus data mobile via de nouveaux usages innovants à un coût de production moindre. La 5G va non seulement répondre à l’évolution des exigences des consommateurs, mais aura également un impact transformatif sur les entreprises.

Plus largement, comment le groupe Axian accompagnera-t-il la digitalisation au niveau national ?

Nous introduirons de nouvelles technologies pour accompagner la digitalisation du Togo : nouvelles plateformes d’accès facilitées aux fournisseurs de contenus, nouvelles solutions pour l’e-administration, nouveaux outils de communication unifiés pour le secteur privé, nouvelles solutions IoT sur le réseau 5G pour les secteurs de la logistique (notamment portuaire), des mines et des transmissions. Notre projet est donc un projet d’ensemble pour servir l’ambition de devenir champion régional en Afrique.

Axian s’impose comme l’un des poids lourds des télécoms sur le continent. N°1 en Océan indien et second sur le marché sénégalais, votre arrivée au Togo marque-t-elle votre volonté de déployer vos services télécoms sur le continent ?

Axian est né en Afrique, dans l’océan Indien.Nous sommes un groupe africain à l’empreinte internationale et nous développons l’idée d’un développement responsable et inclusif à l’africaine pour tous les Africains. Nous souhaitons être en Afrique une entreprise de référence en termes d’impact positif sur le quotidien du plus grand nombre en favorisant l’inclusion financière, numérique et énergétique, à l’image des projets que nous développons déjà en Ouganda, à Madagascar ou encore au Sénégal.

D’autres privatisations ne sont pas à exclure, compte tenu des investissements massifs inhérents au développement du secteur des télécoms. Vers quelles destinations Axian regarde-t-il aujourd’hui ?

Nous regardons partout où nous pouvons apporter une plus-value tangible, en phase avec nos valeurs, pour l’entreprise partenaire et le pays où nous implantons.

(Source : La Tribune, 4 mars 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)