twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passage à la télévision numérique : Les producteurs de télévision indépendants font bloc pour changer les contenus

jeudi 18 juin 2015

Le passage au tout numérique est effectif au Sénégal depuis hier. Dans le but de protéger et faire valoir les attentes et les droits des téléspectateurs, l’Association des producteurs de télévision indépendants de Sénégal (Aptis) a tenu un point de presse ce jeudi 18 juin dans un hôtel de la place pour trouver ensemble les moyens d’améliorer la qualité des programmes de télévision au Sénégal.

Selon l’association, le passage à la télévision numérique terrestre, amorcé ce 17 juin, offre l’opportunité pour le Sénégal de dynamiser son secteur audiovisuel.

Pour Seynabou Sy, Présidente de l’Aptis, « nous producteurs de télévision indépendants, avons décidé de nous réunir pour prendre nos responsabilités et apporter notre contribution à la mutation en cours. Car, au-delà du nombre de chaînes disponibles et de la haute définition des signaux, c’est la qualité et la diversité des contenus diffusés qui fera le succès de cette mutation ».

Pour des programmes de qualité, l’Aptis juge que "nos nombreuses chaines de télévision sénégalaises pourraient constituer un outil extraordinaire d’épanouissement, de partage et de divertissement, par la promotion de nos valeurs, de nouvelles idées et de notre culture". Et pourtant, constate-t-elle "jusqu’à présent et dans leur grande majorité, les programmes diffusés manque de créativité, de diversité et parfois même tout simplement d’intérêt. Et nos enfant continuent de passer des heures devant des programmes souvent insipides, se nourrissant ainsi d’image, de modèles et d’informations en contradiction avec l’éducation que nous nous efforçons de leur donner ».

L’Aptis veut donc contribuer aux discussions en cours et mettre l’accent sur trois nécessités fondamentales qui sont : valoriser et encourager la qualité et la diversité des programmes de télévision, définir un cadre législatif cohérent et pertinent pour le secteur et renforcer les capacités des professionnels du secteur. Et pour cela l’association a lancé une pétition et a invité tous les téléspectateurs sénégalais à se joindre à la cause.

Mamadou Salif Dieng

(Source : Seneweb, 18 juin 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)