twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pass Africa, l’application togolaise de billetterie en ligne qui veut conquérir l’Afrique

vendredi 17 février 2017

Au Togo, le numérique n’épargne plus aucun domaine. De l’agriculture, en passant par la santé jusqu’à l’événementiel, les startups ont décidé de s’emparer de tout et visent même le continent. C’est le cas de Pass Africa, une application de billetterie mobile disponible dans 7 pays d’Afrique et développée par la startup togolaise E-Lumya.

Pass Africa est une application mobile Android et iOS (en cours de développement) de billetterie mobile innovante qui permet aux organisateurs d’événements de vendre des billets en ligne via mobile money, de gérer les participants et de contrôler l’accès à un événement. L’application peut être utilisé pour des événements gratuits, privés ou payants.

Tout est parti du constat que les gens n’ont pas souvent le temps ou l’envie de se rendre dans les points de ventes et de distributions de billets pour acheter des billets pour un évènement (concerts, expositions, séminaires, conférences). « Je me suis donc dis qu’à l’ère du numérique, il fallait que l’on puisse accéder à ce service sans avoir à se déplacer et à faire des queues interminables qui prennent tout notre temps » explique Mickael Brice, CEO de E-Lumya.

Comment ça marche ?

L’organisateur crée un compte sur l’application. Une fois le compte créée, il peut y poster son évènement avec les infos utiles (dates, tarifs, l’affiche). Des tickets numérique sont automatiquement généré en code QR. Le participant depuis son mobile achète son ticket via Flooz ou Tmoney (en ce qui concerne le Togo) et n’a juste qu’à présenter le ticket qui est sur son mobile une fois arrivé à l’évènement. Il gagne ainsi temps et en argent en ne se déplacant plus pour aller dans les points de ventes physiques. Une fois l’évènement clôturé, l’équipe D’E-Lumya reverse les recettes aux organisateurs qui leur paient un pourcentage négocié en avance.

L’Afrique en ligne de mire

Lancé le 29 janvier 2017 sur Playstore, l’application est disponible à ce jour au Bénin, Gabon, au Cameroun, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Pour l’équipe, les événements (concerts, expositions, séminaires, conférences…) prenant une importante proportion dans la sous-région et en Afrique en général, il était donc important d’élargir le champ et ne pas se focaliser que sur le Togo. Ce qui explique le nom même de l’application. « Le nom lui-même est une évidence car nous souhaitons toucher à long terme toute l’Afrique » nous précise l’équipe.

Selon l’équipe, à l’heure actuelle, l’application suscite plus d’engouement en Côte d’Ivoire et au Cameroun. Ce qu’elle explique par le fait que ces deux pays sont connus pour organiser très souvent des événements et comptent de grosses agences d’évènementiel et des magazines qui eux même produisent régulièrement des évènements. Aussi ce sont des pays où « le mobile money existe et est bien déployé dans ces pays nous facilite la tâche. Les partenariats ont pu se faire grâce aux collaborateurs résidents dans ces pays » renchérit Mickael.

Au Togo, même si l’application compte une centaine d’utilisateurs et est bien accueillie, elle n’est pas vraiment encore adoptée. Selon l’équipe, les gens pensent que le pays n’est pas encore apte à adopter ce genre d’innovation technologique. Par conséquent, ils sont réticents à s’abonner. Mais ça ne les décourage par pour autant. « Avec le temps ça viendra » se rassure Mickael en indiquant qu’avec une large communication sur le produit, beaucoup comprendrons ses avantages.

Créée en août 2015, E-Lumya est une start-up togolaise qui officie dans plusieurs domaines d’activités tels que le commerce en ligne, la prestation de service ou encore l’informatique de manière générale. Elle ambitionne asseoir dans 10 ans sa notoriété en Afrique en développant des applications mobiles et solutions technologiques innovantes à forte valeurs ajoutés pour le développement du continent.

Télécharger l’application ici

(Source : Tech228, 17 février 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)