twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pape Cheikh Amadou Amar : « L’immeuble est visible, je peux leur retourner leur argent, mais ils vont devoir payer des pénalités”

jeudi 31 mai 2012

Aussitôt après la sortie de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) sur l’affaire qui l’oppose à l’homme d’affaires Pape Cheikh Amadou Amar, ce dernier a tenu à apporter des précisions. Le patron de Holding Amar a signifié que l’Artp ne lui a pas encore payé intégralement pour l’acquisition de deux immeubles. D’un ton sec, M Amar se dit prêt à couper court au débat en signifiant qu’il peut restituer l’argent qu’il a déjà reçu, non sans préciser au passage que l’Artp va devoir payer des pénalités, car selon lui, plus de 10 personnes l’ont contacté pour qu’il leur vende les immeubles en question, mais il a refusé. Cheikh Amar de souligner que l’Artp crie au scandale, alors qu’elle n’a pas payé cash, mais malgré tout, l’immeuble est en construction et c’est visible sur le site qui doit l’abriter. « Il y a 10.000 mètres carrés de surface. Il faut le diviser pour pouvoir faire l’évaluation. La réalité est que l’Artp a exercé une pression sur moi pour que je leur vende les immeubles. C’est passé en Conseil de surveillance », a-t-il précisé. Ces précisions faites, Pape Cheikh Amadou Amar peste : « Ils (les responsables de l’Artp) m’ont forcé la main, en disant qu’ils voulaient l’immeuble. C’est passé par le Conseil de surveillance et ils ont fait un Conseil d’administration. S’ils ont un problème avec Ndongo (Diaw, ancien Dg de l’Artp), cela ne me regarde pas. Leur immeuble est là. D’habitude, je ne veux pas parler à la presse, mais trop, c’est trop ! Parce que le gars (Thierno Alassane Sall, actuel Dg de l’Artp) est venu. Je ne suis pas parti le voir, mais il veut en faire tout un tollé. Moi, je ne marche pas comme ça. Les immeubles sont en construction et cela ne peut pas se faire en un ou deux mois. En plus, ils n’ont encore rien payé. »

El Hadji Tall

(Source : L’Observateur, 31 mai 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)