twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Panne connexion Internet : onze heure de galère des internautes

vendredi 6 mars 2009

Mauvaise surprise pour les fidèles usagers des services Internet. Aux premières heures de ce vendredi 6 mars, il y a eu des dysfonctionnements du réseau beaucoup plus aigus que ceux qui se produisent ces jours-ci. En effet, depuis ce jeudi aux environs de 22 H il a été impossible de se connecter sur le réseau de la SONATEL dans une grande partie de la capitale. Les cybers café en ont beaucoup souffert créant ainsi une perte énorme aussi bien pour les gérants de cyber que pour les usagers.

Les pannes de connexion deviennent de plus en plus récurrentes. Des soucis techniques sur Internet ont été constatés ce vendredi 6 mars 2009. En fait, depuis ce jeudi vers 22H, il a été impossible de se connecter dans une grande partie de la capitale et cela s’est poursuivi jusqu’au petit matin. Ces désagréments du réseau Internet viennent ainsi s’ajouter aux nombreuses pannes qui surviennent ces derniers jours sur le réseau de la SONATEL.

Ces dysfonctionnements ont eu des incidences sur beaucoup de services, d’entreprises et d’internautes. Beaucoup révélent qu’ils ont tenté de joindre le service d’assistance ou de dépannage de la SONATEL. En vain. Au cyberespace situé en face des deux voies de liberté 6, il est 12h. Mais curieusement pour un cyber qui était d’habitude plein à cette heure-ci, les internautes se comptent du bout des doigts. Sur les dix machines que compte le cyber, seules quatre sont en activité, les autres affichent un écran noir. « Le cyber est vide parce que nous avons un problème de connexion qui est indépendant de notre volonté. Il se situe au niveau de la SONATEL. Ceux que vous voyez là ont acheté leurs tickets depuis hier (jeudi) et malheureusement, il y avait un problème technique au niveau de l’Internet et ils sont rentrés », a expliqué le gérant du cyberespace d’origine congolaise Fabien Loussilawo. Très affecté par la situation il se souci déjà des factures de courant. « Les conséquences se trouvent au niveau de la facture d’électricité. Les machines restent allumées même s’il n’y a pas de clients et à la fin du mois on paye cher » a-t-il soutenu.

Du côté des internautes les désagréments sont à chercher principalement au niveau des « rendez-vous virtuels » manqués. Mamadou Drame rencontré dans un cyber à Liberté 5 fait ses business sur Internet. La quarantaine environ, habillé en boubou blanc, un bonnet sur la tête il a souligné : « je perds dés fois des contrats parce que la connexion disparaît subitement. Ou bien parce qu’elle est trop lente et là je suis obligé d’acheter plus d’heures (de connexion) que d’habitude ». Cependant, de l’avis du propriétaire de la boutique multiservice, location de k7 CD située à coté du terminus de Liberté 5, la lenteur est causée par le manque d’entretien des ordinateurs. « Les ordinateurs doivent être entretenues régulièrement. Quelques fois, ce sont les clients qui infestent les ordinateurs de virus avec leurs clés ou bien en ouvrant des sites contaminés », a indiqué Souleymane Diop

Ndéye Maty Diagne

(Source : Pressafrik, 6 mars 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)