twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées : La douane lance Corus

mercredi 23 mai 2012

Le projet de paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées est entré dans sa phase expérimentale depuis hier. Il consiste à mettre en place une plateforme qui permet aux opérateurs économiques de pouvoir régler les droits et taxes de leurs déclarations sans avoir à se déplacer.

Dans son souci d’alléger les procédures et de s’adapter à l’évolution des technologies de l’information et de la communication, la Direction générale des Douanes vient de lancer le projet de paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées (Corus). Ce système consiste, comme l’a souligné, hier, Mouhamadou Makhtar Cissé, directeur général de la douane, à « dématérialiser les procédures sur l’ensemble des importations et des exportations ». Selon lui, « toutes les banques sont intéressées par ce projet ».

Cette composante du système de facilitation électronique des opérations douanières est une initiative à laquelle ont pris part la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (Dgtcp) et l’Agence nationale de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao). « Aujourd’hui, les éléments techniques et juridiques préalables à la mise en service de la solution sont opérationnels », a indiqué le directeur général des douanes. Sur le plan juridique, il s’agit de trois conventions qui ont été élaborées et validées : la Convention Banque-Trésor, la Convention Banque-Transitaires (commissionnaires agrées en douane) et la celle dite Banque-Plateforme.

Sur le plan technique, la société Paybox, spécialisée dans les solutions de paiement électronique, a été mandatée par le Gie Gaïndé 2000 pour concevoir le module de paiement qui permet le dialogue sécurisé entre les banques et la plateforme. Outre le module Paybox, Gaïndé 2000 a conçu un portail de paiement qui sert de lien entre le module de paiement et le système Gaïndé. Ce portail permet aux usagers de donner des ordres de paiement et suivre l’effectivité de cet ordre. Du côté des banques, le portail permet aux chargés de compte de recevoir les demandes de virement sur leurs écrans et de les exécuter. En outre, les besoins informatiques des perceptions du Trésor du port et de l’aéroport ont été pris en compte dans ce projet.

Venu coprésider la cérémonie avec le directeur général des douanes à la place du directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Cheikh Tidiane Diop, qui s’est réjoui du lancement de Corus, espère que ce nouveau système va améliorer la sécurité des deniers publics.

Charles Malick Sarr

(Source : Wal Fadjri, 23 mai 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)