twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : la taxe sur le Mobile Money a généré deux fois plus de revenus que ceux attendus par l’Etat

mardi 5 février 2019

La taxe sur le Mobile Money, introduite par le gouvernement ougandais le 1er juillet 2018, a généré deux fois plus de revenus que ceux attendus par l’Etat.

Selon l’Autorité fiscale nationale (URA), l’impôt fixé à 0,5%, percevable sur le retrait d’argent uniquement, a produit 104,75 milliards de shillings ougandais (28 349 508 dollars US), de juillet à décembre 2018. Soit 50 milliards de shilling de plus par rapport aux 54,75 milliards de shillings (14 817 523 dollars US) prévus par l’Etat.

La taxe sur le Mobile Money a enregistré de très bonnes performances financières contrairement à celles sur les applications Over-The-Top (OTT) comme Facebook, WhatsApp, Viber ou encore Skype. La taxe sur les OTT n’a généré qu’un revenu de 21,12 milliards de shillings (5 715 910 dollars US). Le gouvernement avait fixé ses ambitions à 135,21 milliards de shillings (36 593 194 dollars US). Soit seulement 15,62% de la somme prévisionnelle.

Vincent Seruma, le commissaire adjoint aux affaires publiques et aux entreprises de l’URA, a expliqué cette contre-performance de la taxe sur les OTT par « l’utilisation de moyens alternatifs pour accéder aux médias sociaux ». L’usage des réseaux privés virtuels (VPN) sont en effet à l’origine du déficit de 114,09 milliards de shillings (30 877 283 dollars US) enregistrés.

Abdul Waiswa, conseiller juridique de la Commission de la communication en Ouganda (UCC), a déclaré que le régulateur télécoms ne peut « dire combien d’Ougandais utilisent des VPN parce que nous ne savons pas où et qui les utilisent. Nous les bloquons en permanence, mais plusieurs ne cessent d’apparaître ».

(source : Agence Ecofin, 5 février 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)