twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

"Orange Corners", un programme d’incubation pour entrepreneurs lance ses activités, mercredi à 16 heures

mardi 17 décembre 2019

Orange Corners, une initiative du Royaume des Pays-Bas dont l’ambition est de contribuer "de manière positive à la croissance socio-économique du continent africain et du Moyen-Orient", annonce lancer mercredi ses activités au Sénégal.

Le démarrage de ce programme d’incubation pour les entrepreneurs sénégalais à Dakar se déroulera à 16 h, à l’immeuble Focus One au Point E, en présence de l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Sénégal et du délégué général à l’Entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER), indique un communiqué transmis à l’APS.

Il signale que le Sénégal "est l’un des dix pays africains à accueillir Orange Corners, après l’Afrique du Sud, le Mozambique, l’Angola, le Maroc, le Soudan, le Nigéria, le Ghana, la Côte d’Ivoire et la République Démocratique du Congo".

Selon le communiqué, cette initiative "met un accent tout particulier sur le développement d’un entrepreneuriat qui contribue aux objectifs de développement durable des Nations Unies et à un monde meilleur pour tous".

Dans ce cadre, la plateforme Orange Corners "accompagne les jeunes entrepreneurs d’Afrique et du Moyen-Orient, en les aidant à monter en compétences, en leur apportant les réseaux et infrastructures nécessaires au développement de leur entreprise afin qu’ils deviennent les success stories entrepreneuriales de demain".

Ce qui "leur permet de construire des modèles commerciaux durables et évolutifs pour leurs idées innovantes".

"Orange Corners Sénégal offrira à sa cohorte inaugurale de 16 jeunes innovateurs talentueux, un programme s’articulant autour d’une série d’ateliers de formation (design thinking, business model, product development, branding, supply chain, ressources humaines, investissement, etc.), de sessions de coaching, d’un accès à un espace de travail, à des mentors, à un réseau d’experts et de partenaires commerciaux potentiels pour démarrer et développer leur entreprise", précise le communiqué.

De même source, les promoteurs de cette initiative disent vouloir "travailler la main dans la main entre les autres parties prenantes de l’écosystème entrepreneurial : institutions publiques, entreprises privées locales et internationales, grandes écoles et universités, pour mettre en œuvre de bonnes pratiques en matière de développement entrepreneurial et créer un environnement entrepreneurial optimal et prospère au Sénégal".

"Pour déployer ses programmes d’incubation, Orange Corners s’appuie sur un réseau d’acteurs spécialistes de l’accompagnement des entrepreneurs, avec un fort ancrage local.

Les programmes d’incubation de startups d’Orange Corners durent six mois. De plus, Orange Corners connecte les jeunes entrepreneurs membres de son réseau entre eux", fait-on valoir de même source.

"Plus important encore, Orange Corners leur offre un espace de travail, afin qu’ils puissent évoluer parmi leurs pairs", sans compter qu’une "variété d’outils leur sont proposés : ateliers autour de thématiques importantes pour la réussite d’une entreprise, mentoring, coaching individuel, accès à un écosystème d’entreprises partenaires, accès à des événements startups".

S’y ajoute que les entrepreneurs "bénéficient également d’une assistance pour les aider à résoudre des problèmes typiques du quotidien d’un entrepreneur et bien plus encore".

"Une attention particulière est accordée aux femmes entrepreneures afin de soutenir l’égalité des sexes", note le communiqué, en faisant observer que les jeunes "représentent la moitié de la population et sont confrontés à un taux de chômage élevé (74% des jeunes diplômés sont au chômage ou dans le secteur informel)".

"De plus, le Sénégal fait partie d’un des 7 pays bénéficiaires du Fond d’Innovation Orange Corners (OCIF). Ce fond est un nouvel instrument, destiné uniquement aux startups qui ont été sélectionnées au programme d’incubation Orange Corners", indique le communiqué.

(Source : APS, 17 décembre 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)