twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Octroi de la licence 4G à la Sonatel : Me Massokhna Kane à la Cour suprême le 13 juin

mardi 11 juin 2019

La haute Juridiction vient d’enrôler à nouveau l’affaire de l’approbation de la licence 4G à la Sonatel par le chef de l’Etat, par décret. Il sera évoqué le 13 juin prochain. Me Massokhna Kane et Sos Consommateur avaient attaqué le décret à la Cour suprême pour demander son annulation. Car, ils considèrent que le décret est illégal.

Selon « Les Echos », Me Massokhna Kane a fustigé l’attitude de l’Etat, mais « attend de voir » ce que les juges de la Chambre administrative de la suprême vont décider. « L’enjeu est extrêmement important et nous allons défendre cela à l’audience », soutient Me Kane.

Il a aussi fustigé l’attitude des Sénégalais qui ne les aident pas souvent dans leur combat qui sont toujours d’intérêt général.

Pour rappel, en 2016, l’Etat du Sénégal avait approuvé l’octroi de la licence d’exploitation 4G pour une durée de 17 ans au profit de la Sonatel, pour 54,1 millions de dollars, soit environ 32 milliards de F CFA. Une attitude de l’Etat qui avait provoqué l’ire des défenseurs des consommateurs, qui ont également fustigé la durée de contrat. Octroi de la licence 4G à la Sonatel : Me Massokhna Kane à la Cour suprême le 13 juin

La haute Juridiction vient d’enrôler à nouveau l’affaire de l’approbation de la licence 4G à la Sonatel par le chef de l’Etat, par décret. Il sera évoqué le 13 juin prochain. Me Massokhna Kane et Sos Consommateur avaient attaqué le décret à la Cour suprême pour demander son annulation. Car, ils considèrent que le décret est illégal.

Selon « Les Echos », Me Massokhna Kane a fustigé l’attitude de l’Etat, mais « attend de voir » ce que les juges de la Chambre administrative de la suprême vont décider. « L’enjeu est extrêmement important et nous allons défendre cela à l’audience », soutient Me Kane.

Il a aussi fustigé l’attitude des Sénégalais qui ne les aident pas souvent dans leur combat qui sont toujours d’intérêt général.

Pour rappel, en 2016, l’Etat du Sénégal avait approuvé l’octroi de la licence d’exploitation 4G pour une durée de 17 ans au profit de la Sonatel, pour 54,1 millions de dollars, soit environ 32 milliards de F CFA. Une attitude de l’Etat qui avait provoqué l’ire des défenseurs des consommateurs, qui ont également fustigé la durée de contrat.

Ibrahima Mansaly

(Source : Pressafrik, 11 juin 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)