twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Objectif de transformation numérique dans le secteur public au Sénégal

vendredi 10 mars 2017

Le Sénégal abrite du 9 au 10 mars 2017 une rencontre internationale ayant pour objectif d’explorer comment les solutions basées sur le cloud peuvent être utilisées par les gouvernements africains.

Il s’agit de permettre à ces gouvernements de s’assurer que leurs infrastructures technologiques peuvent non seulement gérer leur population croissante, mais aussi améliorer activement la santé économique et la qualité de vie des citoyens.

La rencontre, qui réunit des responsables gouvernementaux en provenance d’une dizaine de pays du continent, est organisée à l’initiative de Microsoft, qui prouve ainsi son engagement à contribuer à la transformation numérique dans le secteur public en Afrique.

Les débats porteront sur l’utilisation du cloud pour le bien-être social et sur la façon dont la vague d’innovations déclenchée par le cloud computing peut bénéficier à tout le monde, tout en s’assurant que personne n’est laissé pour compte.

L’événement, inauguré par Monsieur El Hadji Ndiogou Diouf, chef de cabinet de Madame Khoudia Mbaye, ministre sénégalaise de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’Etat, est une opportunité pour Microsoft d’expliquer la mission qu’elle s’est donnée pour renforcer des secteurs tels que l’agriculture, la santé, la justice, les transports, les finances publiques et les services partagés, grâce à la transformation numérique. A l’occasion de cette rencontre, Microsoft dévoilera quelques-unes des solutions clés proposées dans la transformation de ces secteurs.

« La démographie changeante, caractérisée par une génération « Y » qui monte en puissance, s’accompagne d’une demande accrue de services plus efficaces et plus rationnels », a souligné Simon Ouattara, Directeur Services publics Microsoft Afrique sub-saharienne et Directeur Général Microsoft Afrique de l’Ouest et Centrale.

« La plupart des nations et des gouvernements africains sont aux premiers stades de la maturité numérique, mais ils ont également l’opportunité de faire un bond en avant car ils peuvent investir dans le cloud sans se soucier de l’infrastructure existante », a-t-il poursuivi.

« Il est vital que les secteurs privé et public s’associent pour faire en sorte que les questions les plus urgentes en Afrique, dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’environnement, soient traitées grâce à la transformation numérique », a également affirmé Simon Ouattara.

Des représentants de Microsoft venant d’Afrique et du Moyen-Orient se pencheront sur la transformation numérique dans des secteurs spécifiques. Les participants auront l’occasion de discuter des défis, des opportunités et des meilleures pratiques pour des services tels que le paiement de taxes et de factures, la demande de prestations gouvernementales, la délivrance de permis de conduire et de pièces d’état civil.

Les séances de travail porteront sur un certain nombre d’études de cas réalisées par les gouvernements et les services publics dans le monde entier, notamment dans les domaines ci-dessous :

Agriculture

L’agriculture reste un secteur important en Afrique et avec la population croissante et les pénuries alimentaires, il y a une opportunité pour l’Afrique de faire usage de ses terres non-cultivées et arables pour devenir le grenier du monde. Cependant, il existe un besoin persistant de solutions agricoles novatrices qui donnent aux agriculteurs les moyens d’améliorer les productions tout en minimisant les coûts et en préservant les ressources.

Nour Shwaky, Directeur général d’Agrar Smart Agricultural Solutions, présentera ses solutions intelligentes dans ce domaine. Ces solutions complètes et intégrées sont conçues pour l’utilisation des produits agricoles, la gestion des risques, l’analyse de marché et les prévisions.

Transport

Le transport public dans n’importe quelle ville est un écosystème. Dans les villes émergentes, cet environnement est complexe et requiert la coordination de nombreuses parties prenantes. Devin de Vries, de WhereIsMyTransport, présentera sa solution de transport unique.

En adoptant une seule plateforme cloud qui peut accepter des données sous n’importe quel format, n’importe quel mode de transport, WhereIsMyTransport offre une approche intégrée. Celle-ci facilite la communication et l’engagement en temps réel entre les villes, les transporteurs et les passagers. Avec toutes les données en un seul endroit, les villes peuvent exploiter les analyses et les rapports pour optimiser leurs systèmes. WhereIsMyTransport opère en Afrique et dans d’autres marchés émergents et dispose actuellement de données pour plus de 20 villes de la région.

E-services

Une autre histoire de transformation numérique réussie est celle des Services Postaux du Botswana (BotswanaPost). BotswanaPost a amélioré l’ensemble de son système informatique avec l’aide de Microsoft Services. En seulement 18 mois, ils ont déployé une infrastructure cloud privée, amélioré les logiciels d’infrastructure de base et déployé de nouvelles solutions de communication. Cela s’est traduit par un accès efficace et unique à une vaste expertise, à une amélioration de la productivité des employés et à une augmentation spectaculaire des recettes pour BotswanaPost grâce à de nouveaux services.

« D’ici à 2020, 25 % de l’économie mondiale sera numérique », a expliqué Salwa Smaoui, Directrice Gouvernements Microsoft Moyen Orient et Afrique.

« Un gouvernement ayant réussi sa transformation numérique réussira à accélérer la croissance économique, étendra l’accès à une éducation de qualité, mettra en place une meilleure prise en charge au niveau de la santé et assurera la sécurité de sa population tout en améliorant les communications bilatérales avec les citoyens, et automatisera le partage de l’information au Parlement », a-t-elle ajouté, avant de souligner qu’il « appartient aux dirigeants et aux décideurs politiques à travers le continent d’exploiter le pouvoir du cloud, de transformer au mieux, la vie des gens. La technologie rend les choses possibles mais ce sont les décideurs et les gens qui la déploient et l’utilisent ».

La transformation numérique symbolise l’application des ambitions de Microsoft – la possibilité pour les organisations gouvernementales de penser et d’opérer comme des entreprises numériques dans la façon dont elles interagissent avec leurs citoyens, renforcent les compétences de leurs employés, optimisent leurs opérations et transforment leurs produits.

(Source : Microsoft, 10 mars 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)