twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le régulateur télécoms milite pour la réduction des droits de passage au niveau des Etats

jeudi 28 décembre 2023

Les frais de droit de passage actuellement en vigueur au Nigeria sont de 145 nairas par mètre. Les Etats d’Anambra et de Katsina ont déjà annoncé la suppression de charge pour les opérateurs télécoms.

La Nigerian Communications Commission (NCC) a demandé aux gouvernements des Etats du Nigeria de prendre les mesures nécessaires pour réduire voire supprimer les frais de droit de passage pour les opérateurs de télécommunications. Cela devrait permettre de faciliter le déploiement d’infrastructures numériques robustes à travers le pays.

« Certains Etats ne voient pas le tableau, à savoir qu’il y a plus de valeur lorsque l’on fait payer moins que lorsque l’on fait payer beaucoup. Mais nous devons faire en sorte que les gens comprennent les valeurs potentielles qui y sont attachées. Nous devons changer le discours sur le droit de passage, cesser de dire qu’il s’agit d’une question de redevance et nous ouvrir à l’infrastructure pour voir ce qui peut se passer, comme à Edo et à Kaduna, entre autres », a déclaré Aminu Maida, vice-président exécutif de la NCC.

Les frais de droit de passage actuellement en vigueur au Nigeria sont de 145 nairas (0,16 $) par mètre linéaire. Ce tarif est le fruit du processus d’harmonisation engagé en 2017 par le gouvernement fédéral en collaboration avec les gouvernements des 36 Etats du pays. Avant cela, ces frais étaient définis par les Etats et variaient entre 4 000 nairas et 8 000 nairas par mètre.

Cet appel du régulateur intervient dans un contexte où le gouvernement fédéral cherche à accélérer le déploiement d’infrastructures télécoms à haut débit dans le pays dans le cadre de ses ambitions de transformation numérique. L’exécutif prévoit d’investir entre 1,5 et 2 milliards de dollars américains pour déployer environ 60 000 km de fibre optique à travers le pays.

Pour rappel, les Etats d’Anambra et de Katsina ont décidé, plus tôt cette année, de supprimer les frais de droit de passage pour accélérer le déploiement du haut débit. En novembre 2022, le Nigeria a réduit de 90 % les frais de droits de passage des infrastructures télécoms sur le Territoire de sa capitale fédérale. L’Etat d’Ekiti avait aussi pris une décision similaire en 2020.

(Source : Agence Ecofin, 27 décembre 2023)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik