twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : Arrêté après 60 millions de dollars d’escroquerie en ligne

mardi 2 août 2016

Selon le communiqué d’Interpol, une victime aurait versé 15.4 millions de dollars au réseau d’escrocs.

L’organisation de coopération policière internationale Interpol et l’agence nigériane anti-fraude ont déclaré lundi l’arrestation d’un homme soupçonné d’être à la tête d’un réseau d’arnaques totalisant plus de 60 millions de dollars et impliquant des centaines de victimes dans le monde.

L’homme d’une quarantaine d’années, nommé Mike, a été arrêté lundi dans la capitale nigériane du pétrole, Port-Harcourt.

« Dans l’un des dossiers, une cible a été amenée à verser 15,4 millions de dollars », explique le communiqué d’Interpol. L’arrestation du suspect a été menée avec le soutien de l’agence nigériane de lutte contre la corruption, la Commission de lutte contre les délits économiques et financiers (EFCC).

« Le réseau s’est infiltré dans des comptes de courrier électronique de petites et moyennes entreprises dans le monde, notamment en Australie, au Canada, en Inde, en Malaisie, en Roumanie, en Afrique du Sud, en Thaïlande et aux États-Unis », continue le texte. Interpol a précisé que le réseau démantelé comprenait au moins une quarantaine de membres au Nigeria, en Malaisie et en Afrique du Sud, qui fournissaient les logiciels malveillants et commettaient les fraudes.

Le suspect avait aussi des contacts pour blanchir l’argent en Chine, en Europe et aux États-Unis. « À la suite de son arrestation à Port-Harcourt, dans le sud du Nigeria, un examen des appareils saisis par la EFCC montre qu’il était impliqué dans toute une série d’activités criminelles, dont des escroqueries via des emails d’entreprises et des arnaques sur des sites de rencontre », poursuit le communiqué.

Le suspect et un autre escroc présumé de 38 ans, également arrêté à Port-Harcourt, risquent des poursuites pour piratage informatique, association de malfaiteurs et obtention d’argent sous des prétextes fallacieux.

(Source : Camer, 1er août 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)