twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Me Abdoulaye Wade sur l’extension « Dot Africa » : « L’Afrique a le droit de revendiquer le symbole de son identité »

mardi 25 octobre 2011

Le President de la République, Me Abdoulaye Wade a ouvert, hier, au Méridien Président, la 42eme réunion de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN). A la suite des conclusions de la table ronde ministérielle de la semaine dernière, Me Wade a plaidé pour des noms de domaines spécifiques à l’Afrique.

Cette 42 eme réunion de l’icann réunit prés de 1300 personnes venues du monde entier. Le Président Directeur Général d’ICANN, Rod Backstrom, a rappelé que la corporation qu’il dirige, est sur le point de lancer un programme, en cours d’élaboration depuis 6 ans, pour de nouveaux noms de domaines. Annonçant le 12 Janvier 2012 comme date exacte de lancement, M. Beckstrom fera savoir que les demandes de candidatures aux noms de domaines de premier niveau vont coûter entre 18.000 et 25.000 dollars. Aussi, le Pdg d’ICANN magnifiera-t-il le leadership de l’Afrique, avec la réception de cette 42eme réunion, déplorant, toutefois, cette marge de 12% de la populationaAfricaine qui n’a toujours pas accès à l’internet.

Thèse contre laquelle Me Wade, comme la plupart des autorités qui ont pris la parole, est en désaccord, vu que l’Afrique est l’un des réseaux numériques les plus démocratiques, puisqu’il permet à tous, d’avancer à la même vitesse.

Rappelant sa conviction, ainsi que celle de son Gouvernement quant à la propagation d’internet, le Président Wade a rappelé son projet de doter l’ensemble des professeurs et élèves du Sénégal d’ordinateurs, qui, en Afrique, reste « un objet de curiosité », dira-t-il. Ce programme dénommé « éducation numérique pour tous », permettra à 8000 écoles d’avoir accès aux TIC.

Concernant les nouveaux noms de domaines, Me Wade, bien que séduit par ces réformes importantes, stipule qu’elles soient accompagnées par des projets sécuritaires tout aussi importants. « Vous avez un droit de protéger les gens et ensuite, ceux qui utilisent le système, le droit des noms de personnes reste un droit reconnu », a-t-il dit à l’endroit des autorités en charge de cette question. Car, pour Wade, cette libéralisation des noms de domaine doit aussi permettre à l’Afrique de se doter d’une extension à son nom. « Cela constitue une révolution, l’Afrique a le droit de revendiquer le symbole de son identité, la décision doit être vite prise dans l’intérêt de l’Afrique », a-t-il plaidé.

Par ailleurs, le Président Sénégalais a émis le vœu, de voir cette 42ème réunion aboutir à une réduction de la fracture numérique entre l’Afrique et le Nord, pour bâtir la société mondiale du numérique, gage d’une confiance réciproque.

Mamadou Diouf

(Source : Rewmi, 25 octobre 2011]

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)