twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mauritanie : La coupure d’internet en période d’examen perturbe l’économie

jeudi 30 mai 2019

La Mauritanie a décidé de couper l’accès à l’internet mobile de 8 heures à 15 heures et de 15 heures à 18 heures durant trois jours. Le gouvernement mauritanien applique cette mesure depuis 2018 pour barrer le chemin à la tricherie en période d’examens scolaires, comme c’est le cas actuellement avec les épreuves du brevet. Cette mesure est cependant critiquée par les chefs des petites entreprises.

L’interruption du service d’internet mobile affecte considérablement des centaines de sociétés dans le pays. Leurs activités tournaient déjà au ralenti du fait du mois de ramadan. Hamada Cheikh gère une société de distribution de produits alimentaires. Ses clients font leurs commandes quotidiennes à l’aide des réseaux sociaux : « Ils utilisent beaucoup ce qu’on appelle WhatsApp et Facebook. Ça pénalise notre économie locale. Ça impacte le quotidien de notre travail ici. Les gens travaillent plus sur internet pendant le ramadan, comme ils ont plus de temps dans la journée ».

Malick Diop Sambou importe et assure la maintenance d’appareils électroménagers. Il se dit pénalisé par l’arrêt de la fourniture de l’internet mobile durant 10 heures de la journée. « Ce n’est pas une bonne mesure. Les coupures de l’internet nous pénalisent largement parce qu’on a des clients qu’on ne peut pas joindre, il y a des consultations que l’on fait à l’étranger et on a des fournisseurs à l’étranger, et on ne peut pas les joindre. Même dans les régions, parfois tu fais un devis et il faut l’envoyer, c’est un peu difficile ».

Au ministère de l’Éducation nationale, on avance le bien-fondé d’une formule qui a réduit les fraudes en période d’examens scolaires.

(Source : RFI, 30 mai 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)