twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Loi sur les startups : Experts et spécialistes soulagés

samedi 28 décembre 2019

La loi sur le développement des Startups a été adoptée à l’Assemblée nationale. Une avancée importante dans la promotion de l’économie numérique.

Selon Mountaga Cissè, journaliste blogueur et spécialiste des questions numériques, ce qu’il faut d’abord saluer c’est que l’initiative vient de la communauté des startups. « Il s’agit là d’une repose positive de la part des autorités par rapport à un besoin réel des startup. Cette loi va permettre d’aménager un régime juridique spécial pour les entreprises déclinées en startup. Surtout pour les considérations fiscales ou les modalités d’accompagnement », a-t-il confié à SocialNetLink.

Pionnière de ce combat qui a abouti à la mise en œuvre de cette loi, Eva Sow Ebion, cofondatrice de Kinaya Ventures, dans une interview accordée au Magazine Reussir expliquait les avantages d’une telle loi. « Nous avons la conviction qu’avec le fort soutien institutionnel dont nous bénéficions et la compréhension des enjeux liés à l’innovation que ce processus permettra de positionner le Sénégal comme un hub numérique régional, modèle dans la sous-région. Cette loi permettra de définir un statut propre aux startups qui leur permettra d’avoir accès à un certain nombre de mesures incitatives mais également de catalyser ces mesures visant à répondre à l’insuffisante prise en compte de la spécificité et de la vulnérabilité des startups. Cela se traduit par la création d’un cadre spécifique d’appui et de gouvernance des startups de droit sénégalais ou encore la mise en place d’un régime juridique adapté pour l’enregistrement et la labellisation des startups sénégalaises », a-t-elle assuré.

(Source : Social Net Link, 28 décembre 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)