twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Liberia : le gouvernement teste le paiement des salaires des enseignants par Mobile Money

lundi 30 mai 2016

Le week-end dernier, le ministère libérien de l’Education a initié le paiement des salaires des enseignants par Mobile Money. Lors du lancement de ce programme, qui est pour l’instant une phase test, Gbovadeh Gbilia, le ministre-adjoint en charge des questions fiscales et du développement de ressources humaines au ministère de l’Education, a expliqué que le gouvernement cherche des moyens innovants pour assurer que les enseignants reçoivent leurs salaires de la manière la plus pratique possible.

Mené en coordination avec l’opérateur de téléphonie mobile LonestarCell MTN, l’agence de la fonction publique, le ministère des Finances et de la planification du développement, l’USAID, le programme test (d’une durée de trois mois) a pour ambition de réduire les distances parcourues par les enseignants vers des institutions bancaires pour percevoir leurs salaires. D’après le ministère de l’Education, dans les régions les plus reculées du pays, les enseignants entreprennent souvent un long voyage de plusieurs jours pour retirer leurs salaires. Conséquence, ils s’absentent et cela occasionne un retard qui perturbe le processus d’apprentissage des enfants. A travers le Mobile Money, ce sont les moyens de paiement des salaires qui sont rapprochés des enseignants.

Le ministère de l’Education a souligné que l’utilisation du Mobile Money n’est pas obligatoire. « Vous ne devez pas fermer vos comptes bancaires que vous utilisez actuellement dans différentes banques. Laissez vos comptes ouverts dans le cas où vous êtes fatigués d’utiliser l’argent mobile pour le paiement de votre salaire, vous pouvez revenir en arrière. Si vous voulez réutiliser vos comptes bancaires, envoyez un préavis d’un mois au Ministère de l’Education », a expliqué le ministre-adjoint Gbovadeh Gbilia aux intéressés.

Pour garantir aux enseignants la perception de la totalité de leurs salaires, le ministère de l’Education prendra en charge les frais de retrait de fonds par Mobile Money.

(Source : Agence Ecofin, 30 mai 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)