twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les solutions de GIM-UEMOA proposées aux pays-membres

mercredi 29 mars 2017

Le directeur général du Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA), Blaise Ahouantchede, a appelé les Etats membres à adopter les solutions proposées par sa structure pour maîtriser leurs charges.

"Les Etats doivent adopter nos solutions pour pouvoir maîtriser leurs charges", a-t-il dit au cours d’une rencontre de sensibilisation à Dakar, sur le thème : "GIM-UEMOA, un outil d’intégration régionale et d’inclusion financière au service des administrations publiques-privées et des populations".

Selon Blaise Ahouantchede, le GIM-UEMOA propose des "des solutions" permettant une meilleure gestion des ressources fiscales et douanières, le paiement des impôts et taxes et une plus grande rationalisation des dépenses de manière générale.

La confiance au système GIM-UEMOA permet de vulgariser davantage l’usage des moyens et systèmes de paiement de manière à les banaliser, a assuré M. Ahouantchede.

Pour ce faire, le GIM-UEMOA compte "plus de 120 institutions interconnectées", à travers lesquelles sont effectuées "plus de six millions de transactions" par an.

S’y ajoutent ses "5.000 points de service interconnectés", dans lesquels "les populations peuvent utiliser aisément leurs cartes bancaires", a-t-il soutenu.

Dans cette optique, le GIM-UEMOA a mis à la disposition des institutions interconnectées des solutions permettant aux banques de l’espace UEMOA de proposer des cartes bancaires utilisables dans tous les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, a-t-il expliqué.

Le GIM-UEMOA, pour sensibiliser les populations sur ses solutions et "sortir de l’ombre" en vulgarisant ses activités, a choisi de rencontrer la presse pour partager avec elle, dans l’espoir de toucher les populations, a indiqué son directeur général.

Il a insisté sur les ambitions du GIM-UEMOA, lequel veut accompagner les populations dans l’usage des moyens de paiement électronique.

A terme, la carte GIM-UEMOA devrait s’imposer comme "un outil" d’intégration régionale et de promotion de la finance inclusive au service des administrations publiques et privées.

Le GIM-UEMOA est présenté comme résultant de la volonté des autorités publiques de rapprocher les banques de l’UEMOA, afin de moderniser les systèmes et moyens de paiement dans la zone, de développer la monétique et de promouvoir l’inclusion financière.

(Source :APS, 29 mars 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)