twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les sites en ligne réclament leur part de la publicité

mardi 19 février 2013

C’est ce week-end, à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), que la 1ère édition du forum des développeurs sénégalais s’est tenue en présence de Cheikh Bamba Dièye, ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Économie numérique. Les journalistes ’’online’’ ont plaidé pour une meilleure répartition de la publicité.

Avec la vocation de créer une plate-forme commune grâce à laquelle les acteurs de la presse en ligne et du monde de la programmation pourront trouver des sources de revenus, s’est ouvert, le week-end dernier à Dakar, le 1er forum des développeurs sénégalais. Organisé à l’UCAD II, la rencontre s’articulait autour de panels et démonstrations TIC auxquels ont assisté, notamment, Alex Corenthin, président de ’’Internet Society’’ (ISOC), El Hadji Daouda Diaw (fondateur du site mackymetre.com) et Malick Ndiaye, le coordonnateur du Comité national pour le passage de l’analogie vers le numérique.

Le secteur de la presse en ligne sénégalaise proposait ainsi, dans le cadre de cette réflexion, de mettre son million (approximatif) de visiteurs quotidien à la disposition des développeurs, afin que ces derniers puissent trouver une vitrine en ce public. En contrepartie, ils s’engageaient à l’élaboration de solutions visant à soustraire les journalistes online du diktat de la publicité qui, de leur propre aveu, est distribuée trop aléatoirement et en trop petite quantité pour leur permettre de vivre.

« Il s’agit, aujourd’hui, de construire sur ce que nous pourrons tirer grâce aux portes que nos partenaires vont nous ouvrir. Nous devons saisir les opportunités qui s’offrent à nous dans le sens d’élaborer une feuille de route grâce à laquelle l’on pourra vulgariser nos projets mais, surtout, rentabiliser nos applications en monnayant », a déclaré, à l’ouverture du forum, le développeur Daouda Diaw.

Il s’agissait notamment de parler des métiers de développeur et de journaliste de la presse en ligne, organisatrice de l’évènement. Dans ce sens, une communication entière était dédiée au « point sn », dont une optimisation permettrait davantage de prise en compte des préoccupations de la Presse en ligne relativement à l’usage des TIC : « Nous amorçons, ici, un partenariat fécond entre deux pôles importants du secteur des TIC. Nous espérons par là que ces deux pôles vont, enfin, pouvoir bénéficier des retombées importantes de ce secteur florissant », a lancé, à cet effet, Ibrahima Lissa Faye, Président de l’Association des professionnels de la presse en ligne (APPEL).

Sophiane Bengeloun

(Source : L’Enquête, 19 février 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)