twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les révélations du Dg de l’ARTP, Abdou Karim Sall : "SONATEL a acquis la 4 G en payant 32 milliards cfa pour obtenir 20 M avec l’obligation de débuter sa commercialisation dans 2 mois au plus tard (...)"

mardi 21 juin 2016

Face aux médias, le Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes est revenu sur le renouvellement de la convention de concession de SONATEL et l’acquisition de la 4 G. Après un feuilleton qui aura duré plusieurs mois, impliquant les différents opérateurs de téléphonie et l’Etat sénégalais, c’est finalement la Sonatel qui obtient le Sésame, la "fameuse 4G" en contrepartie d’un chèque de plusieurs milliards ; précisément 32 de nos francs, selon le Dg de l’ARTP.

4G de quoi s’agit-il en fait ?

Le Sénégal a enfin sa 4G, succédant à la 2G et à la 3G, le groupe Orange, actionnaire majoritaire de l’opérateur historique des télécommunications Sonatel, a réussi à décrocher le Sésame. Pour dire plus simple, grâce à cette technologie dite de quatrième génération, les sénégalais vont désormais accéder à Internet à partir d’une tablette, d’un Smartphone, ou mieux d’un ordinateur portable avec un confort et des débits bien supérieurs à ceux de la 2G, de la 3G ou de l’ADSL.

Les consommateurs pourront télécharger plus rapidement des données avec une navigation Internet plus fluide et avec moins d’attente, de nouveaux services tels que la vidéo haute définition, la vidéo à la demande, la musique en streaming ou des jeux en réseau avec des temps de réponse plus courts que ceux qu’on a connu jusqu’ici.

Dans son discours, le Dg de l’ARTP, Monsieur Abdou Karim Sall dira qu’en vertu de l’article 23 de la loi numéro 2011-01 du 24 février 2011 portant code des Télécommunications, l’établissement et l’exploitation de réseaux ou services de télécommunications ouverts au publics, faisant appel à des ressources rares ou empruntant le domaine public,sont subordonnés à l’obtention d’une licence délivrée par décret portant approbation d’une convention de concession et d’un cahier de charges.

"Comme en atteste la disposition que nous venons de rappeler dans ce processus, c’est le gouvernement du Sénégal qui est signataire des actes et l’ARTP constitue le bras armé de l’Etat qui se charge de donner corps aux négociations menées entre l’Etat et les opérateurs" fera savoir Mr Sall avant d’embrayer : "l’Etat du Sénégal avant lancé, il y’a quelques mois, un appel à concurrence pour l’établissement et l’exploitation de réseaux 4 G, laquelle procédure a été infructueuse au bout du compte. Et, comme vous la savez, la concession qui avait été accordée à SONATEL arrive bientôt à expiration"

Vous avez dit,un renouvellement de concession ?

Poursuivant, celui qui tient les manettes de l’ARTP de révéler que les deux parties ont très tôt exprimé leur volonté de poursuivre la concession en adoptant leurs obligations réciproques aux données nouvelles de l’environnement socio-économique et technologique. "C’est la raison pour laquelle, le dit renouvellement intervient à un moment où le Gouvernement du Sénégal, soucieux du bien-être des populations, a décidé de mettre à la disposition des opérateurs de télécommunications , des licences et fréquences en vue de l’établissement et l’exploitation de réseau de télécommunications mobiles 4G ouvert au public. Pour profiter des gains de temps qui pourraient résulter de l’extension du périmètre de la licence renouvelée à l’exploitation de réseau de télécommunications mobiles 4G ouvert au public au Sénégal, en évitant deux procédures , le gouvernement du Sénégal et l’opérateur concerné ont décidé de mettre à profit le renouvellement de la concession de SONATEL pour introduire dans le périmètre de la concession l’exploitation de la 4G car dans le cas d’espèce, il s’agit fondamentalement d’attribution de fréquences. Cette procédure pragmatique liée au contexte Sénégalais ne fait pas obstacle à ce que le gouvernement du Sénégal attribue de nouvelles licences pour les réseaux de génération à venir notamment la 5G, la 6G, etc..."

Selon Abdou Karim Sall aux fins de permettre aux autres opérateurs qui ne sont pas concernés par un renouvellement de concession, l’ARTP a procédé à une nouvelle évaluation de l’offre 4G, en apportant les réaménagements suivants par rapport à l’offre initiale : réduction de la durée qui passe de 20 à 17 ans ; réduction des quantités de fréquences proposées en retirant la bande de fréquence 700 de l’offre "pour permettre au Sénégal de disposer de ce ressource en OR afin de la vendre aux enchères d’ici un an et demi voire deux ans quand elle sera définitivement libérée ; augmentation des taux de couverture qui passent de 65 % à 70 % en 5 ans et 85 % à 90% en 10 ans.

"SONATEL vient ansi d’acquérir la 4G dans les conditions citées ci dessous en payant 32 milliards cfa pour obtenir 20 M (10 dans la bande 1800 et 10 dans la bande 800) avec l’obligation de débuter sa commercialisation dans 2 mois au plus tard à compter de la date d’assignation des fréquences" informera Abdou Karim Sall.

Mamadou Ndiaye

(Source : Dakar Poste, 21 juin 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)