twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les homme mariés et le téléphone portable : Comment gérer le « deuxième bureau »

mercredi 5 août 2009

C’est un secret de polichinelle de dire qu’aucune femme ne souhaiterait être trompée par son mari. Mais, la vie étant ce qu’elle est, il est rare de voir de nos jours un homme marié fidèle à son épouse. Depuis que le téléphone portable a fait son apparition dans l’univers des couples, beaucoup de ménages ont volé en éclats. Car, si les hommes répondent sans crainte aux appels de leurs « seconds bureaux ». Une fois rentrés le soir à leur domicile, ils utilisent des astuces pour répondre à leurs fiancées sans que madame ne puisse réaliser ce qui se passe. Dans ce reportage, des témoignages faits par des « Don Juan » prouvent que certains hommes, très futés, trouvent un moyen de tromper la vigilance de leurs épouses.

Avec le mode vibreur ou silencieux, les épouses ne voient que du feu

Répondre aux appels de leurs « seconds bureaux » une fois à domicile est une énigme pour les hommes mariés. Mais, le téléphone offre des possibilités aux lapins flingueurs. Et, aujourd’hui, bon nombre d’hommes mariés arrivent à ne pas s’attirer d’ennuis grâce à la possibilité que leur offre certains téléphones portables. Mis en mode vibreur ou silencieux, le tour est joué. Pathé (nom d’emprunt), qui travaille dans l’informatique, malgré son statut d’homme marié, ne cache pas son désir de draguer une belle fille chaque fois que l’occasion se présente à lui. « Je suis marié d’avec une fille, depuis 5 ans. Et de cette union, par la grâce de Dieu, j’ai eu un fils avec mon épouse. Mais, je drague une fille et je suis sur le point de la prendre pour seconde épouse », dit-il fièrement. Mais à la question de savoir si sa femme est au courant de cette liaison extraconjugale, il coupe net : « Jamais ! Vous croyez qu’un homme marié qui drague le fait publiquement, sans le cacher à sa femme ? Aucun homme ne le fait. Il faut user de tact pour ne pas être découvert », a déclaré l’informaticien. Selon lui, un homme marié qui se lance dans cette voie adultérine doit être très futé. « Je crois qu’il faut être malin pour ne pas être découvert car, le téléphone portable est source de conflit, le plus souvent, dans un couple. Et c’est souvent le soir que les hommes mariés se trouvent confrontés à des problèmes car, il y a des « seconds bureaux » qui ont l’art de vouloir créer des problèmes. Et rien que pour t’agacer et te chercher des problèmes, elles émettent des appels. Pour éviter tout risque, quand je m’apprête à rentrer chez moi, je mets mon téléphone en mode vibreur ou silencieux et je ne le quitte pas des yeux », révèle-t-il. Comme s’ils s’étaient passé le mot, Alioune, travaillant dans l’administration, prend la balle au rebond. Il n’est pas question que son portable sonne une fois de retour chez lui. « Vous savez, j’ai une tigresse à la maison. Mon épouse me tuerait si elle venait à savoir que je drague. Cependant, comme « xaléyu jiguéen yi ku bëré niù dall sa kaw, ku bëré wul niù dall sa kaw ». Surtout que la religion musulmane nous autorise à en épouser au maximum 4. Celle avec qui je suis, est une collègue de travail. Donc, étant donné que nous nous voyons du lundi au vendredi et que je passe plus de temps avec elle qu’avec ma femme, elle ne m’appelle presque pas quand je rentre à la maison. Chaque fois qu’elle appelle le soir, c’est pour se rassurer si je ne la trompe pas avec une autre. Mais, par mesure de prudence, quand je suis chez moi, je mets mon téléphone en mode vibreur et je le garde sur moi », a confessé Alioune.

Vider la messagerie avant de rentrer à la maison

Des maris infidèles qui utilisent le mode vibreur ou silencieux avec leurs téléphones portables, vont jusqu’à vider tous les messages émis et reçus, envoyés ou provenant de leurs fiancées dans la journée avant de rentrer chez eux. C’est le cas de Saliou. Ce mécanicien, qui a pourtant deux épouses, tire sur tout ce qui bouge. Il soutient n’être pas en mesure de résister aux jeunes filles. Ces filles qui ont dépassé, selon lui, l’âge de la minorité ont l’art d’envoyer des Sms. Du genre « papa rappelle-moi, papa envoie-moi du crédit entre autres ». Pour lui, étant donné que ses femmes peuvent tripoter son téléphone portable quand il est occupé à faire autre chose, il vide sa messagerie dès qu’il se prépare à rentrer chez lui. A l’en croire, ils sont nombreux les maris qui agissent de la sorte de peur de s’attirer des ennuis. Surtout que certaines épouses, pour savoir si leurs maris courent d’autres jupes, ne se privent pas de jeter un regard sur leur messagerie. Et comme leurs téléphones est en mode vibreur ou silencieux, tous messages qui arrivent alors qu’ils sont à la maison, se signalent par une vibration ou dans un silence absolu. Et pour les lire, ils prétextent un besoin d’aller aux toilettes ou à la boutique de la place pour les lire loin des regards indiscrets de leurs épouses.

Des initiales ou des noms d’amis en lieu et place du nom du « second bureau »

Moussa qui souligne avoir une femme qui utilise son téléphone portable quand elle veut, nous a révélé son astuce pour tromper sa femme. Pour sa part, il souligne qu’étant donné qu’il n’a pas besoin de mettre les noms de ses amis qu’il connaît bien leurs numéros sur son téléphone. Et en lieu et place, il inscrit leurs noms sur les numéros de ses conquêtes. Et le tour est joué. « Depuis que j’agis de la sorte, je n’ai aucun problème avec ma femme. Parfois, il arrive que mon téléphone sonne et que madame vient me l’apporter. Il lui arrive de jeter un regard pour connaître l’identité de celui qui a émis l’appel mais, elle voit le nom d’un de mes amis et elle ne dit rien. Maintenant, si je vois que c’est Jules, avant de décrocher, je sais laquelle de mes fiancées j’ai surnommé Jules. Comme ça, j’ai la latitude de répondre ou de ne pas répondre. Mais si je réponds, c’est pour dire automatique « Boy je te rappelle ». Par la suite, dès que je peux me libérer, je me planque dans un coin de la rue pour rappeler ma copine. »

Touches pas à mon téléphone ! C’est privé

Des mariés soutiennent avoir réglé ce problème avec leur femme avant même le mariage. Beaucoup de couples sont convenus mutuellement de ne pas toucher le téléphone de l’autre sous prétexte que c’est privé. « Dans la vie d’un couple, chacun doit avoir son jardin secret que l’homme ou la femme doit respecter. Avec ma femme, avant même que nous nous mariions, nous avions eu une discussion au sujet du téléphone portable. C’est après avoir suivi ensemble la pièce de théâtre intitulée « Lissi portable » que nous avons décidé une fois devenu mari et femme, de ne pas toucher le portable de l’autre. Cela fait 7 ans qu’on est mariés et ma femme ne touche pas à mon téléphone portable. Si j’ai des appels et que je suis absent, elle laisse le portable sonné dans le vide. Et vis et versa. Mais, pour vous dire la vérité, c’est bien comme ça. Pour cela, je n’ai pas d’ennuis avec mes fiancées qui, je vous le signale, n’ose pas m’appeler le soir quand je suis chez moi. C’est une chose que je règle avec une fille avant même que nous débutions une quelconque relation. Je crois que je suis un homme de principe », a déclaré Abdou.

Décrocher et simuler une erreur d’appel ou carrément lancer un code

D’autres hommes mariés plus futés et qui sont nombreux à user des astuces du genre « vous vous êtes trompé de numéro » ou ils décrochent et lancent un code que les « seconds bureaux » comprennent aisément et raccrochent sans broncher, car sachant que monsieur est sans doute aux côtés de sa femme. Daouda nous en dit un peu plus : « Il arrive que ma fiancée m’appelle alors que je suis à côté de ma femme. Je décroche et avant même qu’elle ne pipe mot, je lui lance, vous vous êtes trompé de numéro », elle comprend que je suis dans une situation qui ne me permet pas de lui parler et elle raccroche attendant que je la rappelle. Parfois, si elle insiste, je décroche et lui lance le code qu’on a concocté ensemble. Le code à moi, c’est « j’ai déposé le courrier chez moi ». En tout cas, dans le code, il faut que je termine ma phrase avec chez moi comme ça ma fiancée saura que c’est le chez moi qu’elle doit retenir et savoir que je suis à la maison. Mais, le plus souvent, c’est le cas pour beaucoup de mes amis mariés qui draguent, nous décrochons pour parler dans le vide ou carrément dire des mots anodins avant de raccrocher le téléphone très vite.

Les « seconds bureaux » aussi

Si aujourd’hui, les hommes mariés pensent pouvoir tromper leurs épouses avec leurs nouvelles conquêtes en mettant sur pied des astuces les plus folles, force est de reconnaître qu’ils sont souvent trompés, eux aussi, par leurs fiancées et de la même manière. Astou, elle, ne rechigne pas de voir son amoureux joué avec elle à ce jeu, car quand c’est son copain marié qui l’appelle le soir alors qu’il était censé être chez lui, elle qui est une « mbaraneuse » hors pair use des mêmes astuces si elle est avec un autre homme. « Les hommes mariés pensent que « niùn bëgu nù dara ». Ils doivent se détromper. Car beaucoup de filles célibataires qui acceptent de sortir avec les mecs mariés ont leur petit ami à côté. Et comme les hommes mariés ne sont libres que la journée, le soir est réservé aux hommes célibataires. Moi, je suis célibataire et je cherche un mari. Donc, je ne ferme pas la porte à un prétendant sérieux. Mais, je dois aussi être futée pour m’en sortir. Je vous confesse une chose, les hommes mariés sont plus jaloux que les célibataires. Mais, ils entretiennent mieux les filles et les respectent plus que les célibataires. Donc pour ne pas être coupée des vivres et autres cadeaux et pour ne pas courir le risque de voir mon copain célibataire me larguer s’il découvre que je le trompe, je laisse mon téléphone en mode silencieux ou vibreur. » Pour cette fille, qui travaille dans un salon de coiffure, toutes les filles qui utilisent ce mode de sonnerie sont des « mbaraneuse ». Parole de connaisseuse.

El Hadji Tall

(Source : L’Observateur, 5 août 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)