twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les chiens aboient pour annoncer la caravane qui passe !!!

jeudi 23 juin 2016

L’Etat, nous apprend-on, a loué la SONATEL à Orange pour la misérable somme de 4 milliards.

Et les professionnels de l’Indignation d’emboucher leurs vuvuzelas et de jouer aux héros…de la parole. Sommes-nous condamnés par ne réagir que par la parole ? A un acte, on répond par un acte, ou une action. Ou peuvent nous mener ces cris d’orfraie, ces dénonciations guerrières sans accompagnement dans la riposte ?

L’Etat a donné Sonatel à Orange, mais, l’Etat ne peut pas nous obliger à nous abonner à Orange. Chacun est libre de choisir l’opérateur de son choix. Mais, le problème, est que dans ce pays, tous les opérateurs sont des étrangers. Avons-nous vraiment le choix, donc ?

Arrêtons nos ”tiakhaneries”. Ayons l’habitude de prendre nos destins en mains, de réagir à bon escient face aux problèmes qui nous assaillent, au lieu de ne nous contenter que de dénoncer. Bou niou ko diaralé, puisque nous sommes le peuple béni de Dieu, créons notre société de services bien à nous, où nous mettrons nos sous, pour laisser Orange à ses calculs bénéficiaires. Ou, organisons nous, pour dire à Orange, que c’est cela que nous voulons, et que vous le ferez, ou on vous quitte.

Rien de tout cela. On sonne l’alerte pour décamper, et revenir utiliser le bol Orange.

Soyons sérieux. Si Orange gagne 200 mds au Sénégal, je n’ai pas encore entendu qu’il a cassé une banque ou braqué des Sénégalais. Alors. Comme d’habitude, on va brailler à tue-tête et appeler les amis avec Orange, en ne s’excusant même pas. Par habitude, vous vous justifierez.

Je vous propose la création de la Société Sénégalaise de Communication. Mettez chacun 20 000 50 000, 100 000 frs comme quand vous achetez le mouton de Tabaski ou le cochon de lait de Noel. Si nous sommes 6 millions, faites le calcul, on pourra acheter notre propre réseau et nous appeler en langues nationales.

Nous ne le ferons pas.

Les solutions, on n’a pas l’habitude de les chercher, à plus forte raison de les trouver.

A quand la prochaine campagne d’indignation ?

Alioune Ndao

(Source : Sénégo, 23 juin 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)