twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les candidats invités à ‘’surfer’’ sur les 1,5 millions d’internautes sénégalais

mercredi 30 novembre 2011

Google-Sénégal invite les candidats à l’élection présidentielle du 26 février 2012 à mieux s’intéresser aux réseaux sociaux pour construire une présence forte sur internet, afin de puiser dans le réservoir électoral que constitue le million et demi d’internautes sénégalais, a indiqué mercredi Tidiane Dème, responsable Google en Afrique francophone.

Google Sénégal organise à Dakar un atelier à l’intention des formations politiques et des candidats à la prochaine présidentielle pour une meilleure utilisation des technologies dans les stratégies de campagne électorale.

‘’Aujourd’hui, le Sénégal compte un million et demi d’internautes dont 73 pour cent des utilisateurs sont âgés entre 16 et 24 ans’’, a dit le responsable de Google, qui a introduit une communication sur les enjeux de l’internet dans un scrutin présidentiel.

L’objectif, a expliqué M. Dème, est de mettre en relation les acteurs politiques et les citoyens électeurs. ‘’Nous allons mettre en place une plateforme sur le vote avec les contenus des scrutins et des informations ayant trait aux inscriptions par l’élaboration d’une carte électorale sous fichier’’, a-t-il assuré.

Prenant l’exemple de l’actuel président américain, le responsable de Google en Afrique francophone affirme que ‘’Barack Obama est le premier politicien à mettre le pouvoir de l’internet au service de sa campagne (2008), avec cinq millions de fans à travers les réseaux sociaux’’.

C’est pourquoi il invite les candidats au prochain scrutin présidentiel à faire un bon usage des opportunités qu’offre l’internet pour peaufiner des stratégies de campagne et de conquête de l’électorat.

Les candidats et les hommes politiques, qui ont pris part à cet atelier, semblent tombés sous le charme des outils offerts par l’internet. ‘’C’est une opportunité à saisir, mais il ne s’agit pas de copier ce qui se fait à l’extérieur, mais de produire des contenus thématiques en les adaptant à nos réalités’’, a souligné Bruno Derneville, candidat déclaré à la prochaine élection.

‘’Les spécialistes viennent de nous conforter dans l’idée que des technologies de l’information en matière de stratégie électorale produisent un apport considérable’’, a pour sa part déclaré Ibrahima Diop, membre de la Commission communication de l’Alliance des forces de progrès (AFP, opposition).

(Source : Aps, 30 novembre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)