twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le scandale Cambridge Analytica atteint l’Afrique

jeudi 5 avril 2018

Cambridge Analytica est une entreprise britannique de communication qui a récemment fait parler d’elle dans un scandale où elle est accusée d’avoir utilisé les données personnelles de plus de 50 millions d’utilisateurs de facebook, sans leur consentement. Les rumeurs laissent entendre que ce scandale, ne serait autre que « l’arbre qui cache la forêt », en effet Cambridge Analytica n’a pas bonne presse dans l’opinion générale.

Il est apparu que l’entreprise ait joué un rôle dans les dernières élections présidentielles du Kenya et du Nigéria. Officiellement, le rôle de Cambridge Analytica dans un contexte électoral, consiste à user de différents stratagèmes comme des sondages pour analyser les profils des électeurs, c’est donc ce procédé qui a été utilisé dernièrement lors des présidentielles au Kenya, l’opposition s’était d’ailleurs fait entendre à ce sujet en contestant la victoire de l’actuel président Uhuru Kenyatta élu en 2017 selon les « on dit » grâce à la participation de l’entreprise Britannique.

Tableau similaire pour les élections du Nigeria en 2015, les médias révèlent l’implication de Cambridge Analytica mais cette fois pour le parti de Goodluck Jonathan, président sortant qui n’a lui malheureusement pas remporté la bataille face à Buhari.

Que penser du rôle de cette enseigne dans ces élections présidentielles, la stratégie employée au Kenya a été payante, mais celle du Nigéria n’a pas connu un franc succès alors Cambridge Analytica a t-elle vraiment un pouvoir pour influencer les tendances ? C’est la question que tout le monde se pose et qui d’une certaine façon entretient le « mythe » de cette entreprise.

Mrs Prue

(Source : Negro News, 5 avril 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)