twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le numérique, un catalyseur important dans le développement

jeudi 31 janvier 2019

Le numérique constitue aujourd’hui sans nul doute un catalyseur important dans le développement économique et social du pays, a souligné jeudi, le ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique, Abdoulaye Baldé.

’’Cet important levier transversal reste essentiel pour la création d’emplois, la démultiplication des gains de productivité et l’accroissement de la compétitivité de tous les secteurs à travers l’offre, les services et les biens’’, a t-il dit.

Abdoulaye Baldé s’exprimait à l’ouverture d’un atelier de validation nationale de la Lettre de politique sectorielle du développement (LPSD) de son ministère.

La LPSD constitue, selon un communiqué, "un outil de décision, de programmation et de suivi/évaluation des actions qu’un ministère ou un secteur doit réaliser, pour contribuer à relever le niveau de croissance économique et à satisfaire les beoins des populations".

’’Le Sénégal a enregistré des progrès notamment à travers l’indice qui mesure le niveau de développement des TIC’’, s’est-il réjoui.

Selon M. Baldé, ’’l’ambition affichée dans cette deuxième phase du PSE, est de faire du Sénégal la plus grande plateforme numérique de l’Afrique de l’ouest’’.

Il a indiqué que la mise en œuvre de la lettre de politique sectorielle ’’va sans nul doute permettre une meilleure orientation de l’action du gouvernement et de nos partenaires au développement et une amélioration considérable des performances du département de la Communication’’.

’’Concernant le sous-secteur de la communication avec l’existence de plus de 400 organes d’information, elle est marquée par l’adoption du nouveau code de la presse dont les projets d’application sont introduits dans le circuit d’adoption’’, a-t-il relevé

Il a assuré que le département de la Communication ’’s’emploie à promouvoir un environnement favorable à l’émergence d’un espace médiatique diversifié’’.

S’agissant du sous-secteur de l’économie numérique, le département de la Communication ’’a élaboré la stratégie nationale Sénégal Numérique’’.

A cet égard, a t-il souligné, ’’la mise en œuvre de la lettre de politique sectorielle de développement va reposer essentiellement sur l’atteinte des résultats qui sont fixés dans cette stratégie’’.

Il s’agit d’un aménagement du numérique efficace du territoire, une couverture TIC améliorée avec un haut débit, une utilisation accrue du numérique dans les secteurs économiques prioritaires, un cyber espace sécurisé et de confiance avec une population sensibilisée et des services postaux innovants.

(Source : APS, 31 janvier 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)