twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le journalisme à l’école des outils du web 2.0

mardi 11 mars 2014

Ecrire sur le web 2.0 ? Encore et encore. Nom merci. Les lecteurs diront tout de suite que voici un énième article qui parle de ce sujet. Il suffit d’aller sur Google et taper la combinaison de mots clés "journalisme" et "web 2.0" pour s’en rendre compte. Les analyses dans ce domaine, il y en a gogo sur le web. Donc aujourd’hui les objectifs doivent se focaliser sur "Comment le journalisme peut profiter pleinement de ces outils du web 2.0 ?". Si nous trouvons une réponse à cette question, nous aurons avancé de bien nombres de pas. Et bien, c’est cette réponse que nous essayons de mettre en pratique depuis trois (03) ans maintenant avec des professionnels de l’information et de la communication.

Depuis 2012 donc, j’ai le plaisir d’animer un certains nombre de modules de formation au Centre d’Etudes des Sciences et des Techniques de l’Information (CESTI), l’école de journalisme de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Initialement, ce cours est intitulé "Informatique" et dédié au "Master 1 - Médias et Communication" du CESTI", mais plus on avance on se rend compte qu’il s’agit bien de "l’Informatique pour le web" comme j’aime à l’appeler ainsi ou plutôt "l’Informatique pour le web 2.0".

L’objectif de ce cours est de permettre aux sortants de se familiariser avec l’essentiel des outils du web qui leur permettront d’exploiter au maximum les opportunités qu’offrent la toile aux professionnels de l’information et de la communication qu’ils sont. Ainsi donc, le cours devient 100% pratique et plusieurs modules sont abordés parmi lesquels :

Gestion de Contenu

Ce module est consacré aux outils dit "collaboratifs, de gestion et de partage de contenu". Il s’agit ici de faire en sorte que tout un chacun puisse être en mesure d’archiver, de classer, d’indexer, de partager et de travailler à plusieurs et en temps réel sur un même document, quelque soit l’endroit où ce dernier se situe et même les collaborateurs. Pour y arriver, les plateformes comme Google Drive, OneDrive ou autres sont largement utilisées. Bien sûr tout cela, non sans qu’une bonne sensibilisation en matière de sécurité et de confidentialité ne fasse durant le cours.

Conception et Gestion web

J’aime bien ce module, parce que le titre fait penser qu’il s’agit de faire une formation sur comment créer un site web. En fait non, ni le temps, ni les profiles ne permettront de réussir ce pari. Il est question ici de montrer les principes de base de fonctionnement des sites web et blogs mais plus globalement faire des travaux pratiques qui aboutiront sur comment, techniquement et de manière très simple, mettre du contenu sur le web à travers les sites web et blogs. A la fin de ce module, les rudiments de création et de mise en forme de blogs ne deviennent plus un secret. Et l’année dernière j’ai été assez surpris de voir certains réussir de très beaux sites ou blogs.

Outils de communication web

Un autre module très intéressant et passionnant à la fois. Les outils de communication web, qu’est ce que c’est ? Il est vrai que même les modules cités plus haut peuvent être intégrés dans ce module. Mais il s’agit ici de faire un focus sur les outils de partage et d’échange en modes publics, les réseaux sociaux par exemple (facebook, twitter, google+,...), les outils de curation (scoop.it, pearltrees, paper.li, storify,...), les outils d’alerte infos (feedly, digg,...), bref, il existe des dizaines voire centaines d’outils aussi importants les autres que les autres. Je disais que ce module est passionnant parce qu’il nécessite pour le formateur, de faire une veille permanente, si on sait que les outils qui étaient en vogue il y a quelques mois ne le sont plus forcément aujourd’hui.

Infographie et Multimédia

Il y en a qui vont tout de suite penser en "Photoshop". Non il ne s’agit pas d’un cours de design ou de création graphique. Moi même je ne suis pas très à l’aise avec les outils d’infographie. Ce n’est pas ma spécialité. Mais vous savez sans doute que la plupart des contenus textes sur le web sont illustrés par des images. Donc, il est question ici de disposer du baguage nécessaire pour une meilleure exploitation des images que nous utilisons pour nos publications. Cette même logique est suivie en ce qui concerne la vidéo.

Pas mal d’autres outils sont également passés en revue en fonction des leurs évolutions et utilités.

Vous l’aurez donc compris, à l’heure où l’ont parle de journalisme 2.0 et de journalistes plurimédia, la formation doit forcément suivre. Pour ne pas rater le train des nouveaux médias, les professionnels de l’information et de la communication ont sans cesse besoin de se former et et se mettre à jour sur les tendances actuels. Si les instituts de formation le comprennent et intègrent cela dans leurs programmes, ils n’auront plus rien à envier cette fois ci au reste du monde.

Mountaga Cissé

(Source : Le blog de Mountaga, 11 mars 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)