twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Président de l’UNETTS plaide pour une réglementation du secteur des télécentres

mercredi 28 janvier 2004

Le président de l’Union nationale des exploitants de télécentres et téléservices du Sénégal (UNETTS), Bassirou Cissé a plaidé mercredi à Dakar pour ‘’l’élaboration d’une feuille de route pour une réglementer et assainir le secteur des télécentres et téléservices’’.

S’exprimant au cours de la journée d’études organisée par l’UNETTS sur ‘’le rôle des télécentres et téléservices dans le développement économique et social du Sénégal’’, M. Cissé a indiqué que ‘’le secteur doit être régi par un statut juridique pour améliorer les conditions d’exploitation par une réglementation de la concurrence’’.

Pour cela, le président de l’UNETTS a interpellé l’Agence de régulation des télécommunications sur cette question pour qu’elle réfléchisse sur ‘’un cadre propice à une libéralisation réussie’’.

Bassirou Cissé a rappelé que les télécentres et téléservices constituent un ‘’segment non négligeable’’ dans le développement économique et social du Sénégal. Selon les chiffres fournis par M. Cissé, plus de 17.000 lignes sont enregistrées par la SONATEL — Société nationale des télécommunications — avec près de 24.000 emplois.

Le directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), Malick Guèye a souligné que sa structure a élaboré, à la demande de l’UNETTS, un projet de cahier des charges applicable aux télécentres, ‘’en adéquation avec le cadre légal et réglementaire régissant le secteur des télécommunications en général’’.

Pour le directeur de l’ART, l’objectif visé par sa structure était de préparer, ‘’à travers une démarche proactive, concertée et responsable’’, un cadre d’évolution applicable aux télécentres dans la perspective de la fin du monopole de la SONATEL, en juillet de 2004.

Il s’agira alors, selon lui, de ‘’procéder de manière consensuelle à d’éventuelles modifications du contrat qui lie actuellement l’opérateur historique et les gérants de télécentres et téléservices’’.

Malick Guèye a aussi rappelé que depuis le démarrage des activités de l’ART, ‘’des relations de partenariat se sont établies et consolidées, permettant aux deux parties de mener des concertations régulières sur toutes les questions relatives à l’amélioration de l’environnement des télécommunications et plus particulièrement du cadre d’évolution des télécentres’’.

Cette journée d’études, première du genre, organisée avec l’appui de l’ART, a pour objet de ‘’susciter un débat entre les différents acteurs du secteur télécommunications sur le rôle des télécentres et téléservices dans le développement économique du Sénégal’’.

Le directeur commercial de la SONATEL a pour sa part présenté une communication sur ‘’la nouvelle politique du segment télécentre’’. Le représentant de SENTEL, société privée de téléphonie mobile, s’est penché pour sa part sur les relations entre son entreprise, les télécentres et les téléservices.

(Source : APS 28 janvier 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)