twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le PAGEF vise une informatisation de la gestion foncière

vendredi 14 février 2014

Le Projet d’appui à la réforme de la gestion du foncier urbain (PAGEF) devrait à terme permettre une informatisation de la gestion foncière pour plus de célérité et de souplesse dans les procédures, a indiqué Allé Sine, son régisseur.

"Concrètement, nous devons aller vers une informatisation de la gestion foncière qui nous permettra de passer, par exemple (...) à une numérisation des livres fonciers, à une gestion informatisée qui alliera la souplesse dans les procédures, la célérité (...)’’, a-t-il déclaré au cours d’un atelier ouvert jeudi à Mbour et consacré au système foncier sénégalais et aux différentes réformes foncières mises en œuvre.

Le PAGEF devrait surtout "permettre de répondre aux attentes des populations et celles prescrites dans le cadre du Doing Business, notamment dans le cadre d’une amélioration du climat, de l’environnement des affaires’’, a indiqué Sine, au cours de cette rencontre de partage avec les organes de presse.

Prévu pour deux jours, cet atelier est organisé par le Projet d’appui à la réforme de la gestion du foncier urbain (PAGEF), en partenariat avec le Collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES).

"Dans le cadre du PAGEF, il est prévu une scannérisation es livres fonciers, parce qu’il a été constaté que la documentation foncière et domaniale qui se trouve dans les bureaux était en train de se dégrader et qu’il fallait le préserver’’, a indiqué le régisseur du PAGEF, par ailleurs conseiller technique à la Direction générale des Impôts et Domaines (DGID).

"C’est pourquoi, il a été entrepris un travail de scannage qui va être complété par un travail d’informatisation des livres fonciers’’, a-t-il ajouté, en annonçant la tenue prochainement d’un atelier pour faire un "inventaire critique" du cadre législatif régissant ce secteur.

"Nous avons des textes qui datent de 1964, de 1976, notamment le Code du domaine de l’Etat et le décret de 1932 qui n’a été révisé qu’en 2011. Donc, nous allons faire l’inventaire de tous les textes à caractère foncier et domanial, en faire la critique et formuler des propositions de réforme qui seront transmises’’ à la Commission nationale des réformes foncières (CNRF) que dirige le professeur Moustapha Sourang, a-t-il déclaré.

(Source : APS, 14 février 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)