twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigéria à l’école du Rwanda pour développer son secteur TIC

mardi 31 janvier 2017

Une délégation nigériane composée de hauts fonctionnaires et d’hommes d’affaires, conduite par le ministre des Communications, Adebayo Shittu, s’est rendue au Rwanda le 26 janvier 2017. C’était dans le cadre d’une mission d’étude sur le développement du secteur rwandais des TIC et télécoms et son impact sur l’économie nationale. Elle a été reçue en audience par le président de la République Paul Kagamé, avec qui les discussions ont porté sur les stratégies prioritaires mises en place par le Rwanda pour devenir l’un des pays africains qui enregistrent une croissance continue de son secteur TIC.

Au terme de l’audience avec le chef de l’Etat, le ministre Adebayo Shittu a déclaré au cours d’un point de presse que le Nigeria souhaite apprendre du Rwanda et reproduire ce que le pays a fait pour développer son secteur des TIC, afin qu’il ait un impact sur divers autres domaines de l’économie nationale comme le monde des affaires, la gouvernance ou encore la collecte des recettes et des taxes. Le ministre nigérian des Communications a justifié le choix du Rwanda, par la rapidité avec laquelle ce petit pays d’Afrique de l’Est a amélioré les conditions de vie de ses populations, en boostant son secteur TIC. Il a souligné : « malgré une population et une économie plus grandes, nous reconnaissons humblement que la sagesse n’est pas dans la taille mais dans la capacité ».

Les bonnes performances du Rwanda dans le développement de son secteur TIC, qui attirent le Nigeria, Irina Bokova, la directrice de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), les avait déjà saluées. C’était lors du Forum économique mondial de Davos, tenu du 17 au 20 janvier 2017.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 31 janvier 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)