twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Fonds de solidarité numérique est en voie de dissolution, selon le président Wade

mardi 27 octobre 2009

Le président de la République, Me Abdoulaye Wade, a annoncé mardi à Dakar qu’une procédure de dissolution du Fonds mondial de solidarité numérique (FSN) est en cours.

Le FSN est une initiative du président Abdoulaye Wade lancée en 2005 pour réduire le dénuement technologique de l’Afrique. L’un des objectifs de cette initiative était de doter le continent de 500 millions d’ordinateurs, a rappelé son promoteur, en marge d’une réunion du Conseil de la fondation du FSN, à Dakar.

‘’La dissolution du Fonds est en procédure de dissolution à Genève (son siège). Les autorités suisses ont donné l’autorisation de (le) dissoudre. Ils ont accepté cette procédure de dissolution, ce qui requiert la fourniture d’un certain nombre de documents administratifs’’, a affirmé le chef de l’Etat lors d’un point de presse.

Il n’exclut pas d’entamer des poursuites judiciaires contre l’actuel secrétaire exécutif, Alain Clerc.

‘’Nous avons demandé à notre avocat de nous proposer un projet de plainte motivée pour que nous puissions savoir s’il faut porter plainte contre le secrétaire exécutif’’, a-t-il affirmé.

‘’Nous attendons le projet de plainte de notre avocat, a poursuivi M. Wade. Le Conseil de fondation (chargé de l’administration du projet) a échoué, mais cela ne va pas nous arrêter. Mais, moi je suis très gêné. J’ai demandé à des chefs d’Etat d’y contribuer, ils l’ont fait. La fondation a échoué. Je suis particulièrement gêné’’.

Environ 15 Etats et quelques ONG et villes ont rejoint le FSN.

‘’Le Fonds n’a pas réussi. Il a dépensé les cotisations que nous avions données’’, a-t-il dénoncé, chiffrant à 9,6 millions d’euros (6,2 milliards de francs CFA) l’argent ‘’beaucoup’’ dépensé pour ‘’des voyages’’.

‘’Nous avons constaté des faits graves dans la gestion du Fonds. Certains ont parlé de mauvaise gestion. Pour moi, c’est des détournements de fonds sociaux. Nous avons relevé des usurpations de droits de propriété intellectuelle’’, a-t-il encore dénoncé.

Selon le chef de l’Etat, qui s’exprimait en présence de délégations de pays et ONG membres du FSN, un audit du projet est ‘’déjà fait’’.

(Source : APS, 27 octobre 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)