twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement de MVNO Sirius Télécom : Un 4e opérateur téléphonique pour casser les prix

vendredi 1er février 2019

Sirius Télécom Afrique Sa a lancé, ce jeudi, le quatrième opérateur téléphonique. La puce à l’indicatif 75 est l’œuvre de l’entrepreneur sénégalais Mbackiyou Faye. Avec l’arrivée de Mvno Sirius Télécom, les consommateurs espèrent communiquer moins cher, grâce à la concurrence.

Les Sénégalais ont, désormais, pour communiquer, le choix entre 4 opérateurs téléphoniques, avec l’arrivée de Mvno Sirius Télécoms (opérateur mobile virtuel) de l’entrepreneur sénégalais Mbackiyou Faye. Ce 4e opérateur virtuel a lancé ses activités, ce jeudi, au nouveau siège de l’Artp sis aux Mamelles. Le Mvno est destiné à un opérateur ne disposant pas de son propre réseau radio et qui utilise l’un des opérateurs de réseau ouvert au public qui met à sa disposition des minutes de communication en gros pour lui permettre d’offrir ensuite des services de communication mobiles à ses abonnés. Cependant, les Mnvo offrent tous les services de communication que l’on trouve chez les grands opérateurs.

Pour le cas de Sirius Télécoms de Mbackiyou Faye, c’est la filiale Saga Africa Building, avec sa marque commerciale Tigo, qui va fournir le service de communication. Ainsi, Mbackiyou Faye va collaborer avec Tigo pour assurer les services à ses abonnés, à travers une puce avec l’indicatif 75. Le choix porté sur Tigo se justifie par le fait que celui-ci fait partie, avec Orange et Expresso, des trois grands opérateurs titulaires des licences attribuées par l’Etat. ‘’L’économie numérique est aujourd’hui très large, parce que les produits qui se grèvent sont assez importants. Les Mvno sont adossés aux opérateurs majeurs qui ont les grandes licences de téléphonie. En ce qui nous concerne, nous avons comme partenaire technique et stratégique Tigo. Le choix porté sur cet opérateur s’explique par le fait qu’il détient une licence et des infrastructures de télécommunications. Comme nous n’avons pas d’installation, cette collaboration nous permettra d’utiliser les infrastructures de Tigo pour fonctionner’’, a déclaré Mbakiyou Faye.

L’entrepreneur annonce le démarrage de l’opérateur pour bientôt. ‘’Nous avons reçu l’agrément officiel pour opérer et nous sommes en train de mettre une stratégie au bout de laquelle nous allons faire le lancement commercial et demander au public d’adhérer à notre business-model’’, a- t-il déclaré.

Pour le directeur général de l’Artp, l’arrivée de ce nouvel opérateur virtuel permettra aux populations d’avoir plus de choix et favorisera la baisse des prix. ‘’Désormais, les Sénégalais verront bientôt un numéro commençant par 75, qui est le nouvel opérateur virtuel Mvno. Ce nouvel opérateur va contribuer à augmenter l’éventail de choix des consommateurs et peut entrainer la baisse des tarifs’’, espère Abdou Karim Sall.

Diversifier l’offre pour des prix plus accessibles

Pour l’autorité de régulation, l’arrivée des opérateurs virtuels doit contribuer à la baisse des tarifs téléphoniques. Selon le Dg de l’Artp, l’ouverture du marché des télécoms aux nouveaux opérateurs vise à permettre aux Sénégalais d’avoir un large choix pour favoriser la concurrence et, par ricochet, la baisse des prix. ‘’L’entrée sur le marché des télécommunications de nouveaux opérateurs a pour seul but de faire en sorte que les coûts de communication, que ce soit les communications par voix, que ce soit les communications Internet puissent connaitre une baisse importante au profit des populations’’, déclare Abdou Karim Sall qui a rappelé également que la diminution des coûts ‘’est aussi nécessaire pour favoriser le développement de l’économie numérique’’.

Une idée bien partagée par le patron du nouvel opérateur. ‘’L’Etat, dit-il, nous a demandé de voir comment faire pour baisser les prix des tarifs téléphoniques’’. Toutefois, Mbackiyou Faye souligne que ‘’les tarifs obéissent à de nombreux éléments, car ils sont constitués de beaucoup de choses’’. L’Etat, lui, souhaite que les opérateurs amoindrissent les marges, parce qu’Internet est devenu aujourd’hui un bien indispensable à tout le monde. Ainsi, pour l’entrepreneur, ‘’étant donné que tout le monde utilise l’Internet, il faut étendre l’assiette et amoindrir les charges pour faciliter aux nouveaux opérateurs de réduire les coûts réels pour aussi bien les appels que la connexion’’.

De son côté, l’autorité de régulation a promis d’accompagner les nouveaux opérateurs pour que les tarifs soient conformes et que les détaillants puissent y trouver leur compte.

Abb Ba

(Source : Enquête, 1er février 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)