twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La portabilité mobile en branle, le Sénégal deuxième pays africain à l’école de cette technologie

lundi 7 septembre 2015

Lancée ce 1er septembre par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), la portabilité mobile est enfin opérationnelle après plusieurs années d’attente. Les consommateurs espèrent des services de meilleures qualités et donc une rude concurrence entre les opérateurs du secteur.

Les avantages tirés de ce système

Les clients peuvent choisir entre la multitude d’offres commerciales que proposent les trois opérateurs du secteur tout en gardant le même numéro. La portabilité fait l’objet de concurrence et améliore les services pour les utilisateurs.

Efficacité

Les trois opérateurs de téléphonie mobiles (Sentel, Expresso et Sonatel) ont collaboré ensemble avec l’Artp, ainsi qu’avec le groupement Comet /Médiafon composé de filiales locales de groupes turques et lituanien qui ont la responsabilité d’assurer la base de données centralisée qui assure la portabilité des numéros. Les opérateurs télécoms se félicitent d’avoir fourni un travail positif et promettent un service de qualité.

Diégo Camberos, directeur général de Sentel GSM (filiale sénégalaise) affirme quant à lui que la liberté et le choix du consommateur mettent en jeu leurs responsabilités. Il faut alors faire de leur mieux. « Cela nous pousse à donner un meilleur service de qualité aux clients », a-t-il déclaré. Jusqu’ici, le Sénégal est le deuxième pays africain à s’être lancé dans le système de portabilité mobile.

Selon une étude du conseil Deloitte Côte d’Ivoire, 67 pays dont 9 dans la région Afrique Moyen-Orient disposaient de la portabilité mobile de façon effective fin 2014. En Tunisie, elle devrait être opérationnelle en 2016.

I. Nice

(Source : Afriquinfos, 7 septembre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)