twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La TNT, un patrimoine national, Non au cryptage !

dimanche 13 janvier 2019

Un gros paradoxe ! Pourquoi imposer des combats de lutte dispendieux en l’absence d’annonceurs qui mettent le prix. La lutte est notre sport national, dit-on, c’est à prouver. En tout cas la lutte avec frappe est un sport de masse très populaire. C’est pour cette raison que l’option des promoteurs pour le "Pay-per-view" afin de rentabiliser leur événement demeure incompréhensible voire irrationnelle en économie des médias. La lutte avec frappe n’est pas un jeu élitiste à l’image du Scrabble, du jeu d’échecs ou du poker qui peuvent s’imposer ce procédé mais sur sites internet privés ou chaînes de télévision cryptées. Loin de nous l’idée d’enlever le droit à cette option aux promoteurs du combat Balla Gaye 2- Modou Lo ! Mais cette option à se procurer un code payant pour avoir accès aux images du combat via un site internet ou une chaîne cryptée a bien une limite.

À notre avis, il est illégal d’utiliser une chaîne de la TNT avec des procédés cryptés pour commercialiser ce spectacle. La TNT est un patrimoine national qui ne doit diffuser que des chaînes en clair. On n’a pas le droit de réserver des canaux et les crypter pour ensuite exiger un code d’accès payant afin de regarder le combat. C’est un viol du service public de l’audiovisuel concédé certes à un opérateur privé mais qui doit s’interdire cette spéculation. La TNT est une propriété de l’Etat du Sénégal dont l’exploitation est concédée à Excaf qui peut bien élargir son bouquet à des chaînes partenaires, mais accessibles en clair.

Au total, regarder le spectacle de lutte via un canal sur la TNT avec un code acheté à 2500 francs est illégal. La TDS ne doit pas l’accepter ! Le CNG de lutte, non plus ! C’est comme si la RTS détenait les droits de diffusion et exigeait des téléspectateurs, en contrepartie, l’achat d’un code pour décrypter le signal sur un canal réservé qui offre le spectacle.

Un journaliste anonyme

(Source : Seneweb, 13 janbier 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)