twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La France annonce l’ouverture d’une école régionale de cybersécurité au Sénégal

jeudi 16 novembre 2017

Lors du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité, tenu du 13 au 14 novembre 2017, la France a dévoilé son ambition d’ouvrir une école de cybersécurité au Sénégal. L’annonce a été faite par le ministre français des Affaires étrangères et de l’Europe, Jean Yves Le Drian. Intervenant lors de la plénière sur « l’Afrique et les nouveaux enjeux sécuritaires », Jean Yves Le Drian a exprimé son souhait de voir ce projet réalisé dans les plus brefs délais.

L’idée, le ministre français a indiqué en avoir déjà discuté avec le président de la République du Sénégal, Macky Sall. Cette école régionale de cybersécurité est « un projet innovant en vue de renforcer les capacités de réponse de nos partenaires africains aux menaces du cybersécurité [...]. Il s’agit d’une réponse contre les cyberattaques mais aussi la lutte contre la cybercriminalité et le terrorisme qui sont des menaces tout à fait réelles et qui ne sont pas limitées au monde européen ou au monde américain. Nous allons mettre cela en œuvre avec une dimension africaine affirmée à partir du Sénégal. J’espère que d’ici le prochain forum, nous aurons le constat de ce caractère opératoire de cette école" », a affirmé Jean Yves Le Drian.

Mack Coulibaly, le directeur général de JIGHI INC, organisateur de l’Africa Cyber Security Conference (ACSC) 2017, révélait en octobre dernier, que plus de 61% de toutes les institutions gouvernementales, des télécoms et des banques d’Afrique de l’Ouest montrent une vulnérabilité critique aux cyberattaques et 45% des grandes entreprises, ont été victimes de Ransomware ou piratées. Il soulignait que selon le centre européen de la cybercriminalité, 80% des entreprises et des institutions de certains pays de l’Afrique de l’Ouest n’ont pas de mode actif de détection d’une infraction dans le cyber espace. L’école régionale en gestation sera donc une réponse tactique et stratégique à ces faiblesses.

(Source : Agence Ecofin, 16 novembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)