twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« JIBI est une solution 100% Marocaine », Samira Khamlichi, PDG de Wafacash

mercredi 11 juillet 2018

CIO Mag : En quoi le lancement du compte de paiement JIBI peut-il jouer un rôle de « disrupteur » sur le marché financier marocain ?

Samira Khamlichi : JIBI joue un rôle « disrupteur » car il fait converger deux mondes : le monde du service financier et celui de la téléphonie mobile : les Marocains sont de plus en plus connectés à leur téléphone quel que soit leur niveau, donc leur offrir la possibilité d’accéder à un service financier via mobile est la meilleure façon de les approcher.

JIBI jouera un rôle d’accélérateur de l’inclusion financière, il est là pour démocratiser et simplifier la relation qu’ont les Marocains avec les services financiers. Nous allons ainsi offrir des services financiers en dehors des réseaux classiques et cela, c’est nouveau au Maroc. Tout un chacun peut prétendre disposer d’un compte de paiement qu’il alimentera à sa convenance et selon ses moyens.

Pour JIBI pro, le commerçant aura le choix d’offrir à sa clientèle un nouveau moyen de paiement tout en étant rassuré quant à la finalité de la transaction. Il pourra intégrer un écosystème en toute facilité, transparence et sécurité.

Quels objectifs vous fixez-vous en termes d’inclusion financière des couches non bancarisées au Maroc ?

Le premier objectif est d’offrir aux citoyens non bancarisés une alternative de « compte » au quotidien, autre que celle de la banque traditionnelle. Grâce à l’ouverture d’un compte de niveau 1 (200 dirhams) la personne non bancarisée aura la possibilité d’accéder aux nouveaux moyens de paiement disponibles à partir de son téléphone et cela, sans aucun engagement.

JIBI et JIBI PRO, une cible particulière et une cible commerçante. Quels sont vos objectifs en termes de parts de marché pour l’une et l’autre ?

Les nouveaux comptes de paiement représentent avant tout un changement social, sociétal et comportemental du citoyen. C’est une nouvelle façon de faire et le consommateur aura besoin de temps pour tester, utiliser, faire confiance et adopter le service. Faire de l’anticipation de parts de marché aujourd’hui est juste pas possible même si nous sommes sûrs que nous serons étonnés par la capacité d’adaptation des Marocains.

Quels avantages comparatifs présente JIBI par rapport à d’autres solutions lancées récemment par des banques de la place ?

Jibi est un compte de paiement et non un moyen de paiement offert à une clientèle déjà bancarisée. Seuls les établissements de paiement sont habilités à offrir des comptes de paiement à leur clientèle. Trois types de comptes sont ainsi proposés de par la réglementation :

Le compte de niveau 1 : rechargeable à hauteur de 200 Dirhams où seul l’identifiant est le numéro de téléphone, ce compte permet de faire des micros transferts, d’effectuer les petits paiements….

Le compte de niveau 2 : rechargeable à hauteur de 5000 Dirhams et qui permet de faire toutes les opérations à condition de passer par un établissement de paiement pour l’ouverture du compte et signature d’une convention de compte avec une simple pièce d’identité.

Le compte de niveau 3 : rechargeable à hauteur de 20 000 Dirhams dans un établissement de paiement avec une pièce d’identité et un justificatif de domicile.

Ces comptes de paiement sont régis d’une manière différente de la banque puisqu’ils offrent une gratuité de tenue de compte et le commissionnement se fait à l’opération de manière instantanée, c’est la grande différence avec la banque. La banque centrale réglemente cette nouvelle profession et nous sommes tenus de la respecter en tant qu’établissement de paiement agréé.

Comment est née la solution JIBI ? Sa conception est-elle à 100% marocaine ? Ou est-elle « importée » totalement, partiellement ou pas du tout ?

Au départ, il y a l’initiative nationale portée par la banque centrale et l’ANRT pour accompagner la stratégie « mobile payement » au Maroc et dont le but est d’améliorer l’inclusion financière tout en réduisant la circulation du cash qui coûte très cher à notre économie.

Ensuite, en tant qu’acteur de la place, nous nous devions d’être partie prenante de cette initiative et d’y contribuer en tant qu’Etablissement de paiement en offrant à notre clientèle la possibilité de disposer de comptes de paiement. JIBI est une solution 100% Marocaine, pensée et développée localement et c’est une fierté pour nous aujourd’hui de la présenter sur le marché marocain pour des Marocains et conçue par des marocains.

Propos recueillis par Amine Mernissi

(Source : CIO Mag, 11 juillet 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)