twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Appel à une déclassification des contrats sur les redevances de sécurité et les passeports biométriques

dimanche 16 décembre 2012

Le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (RESTIC) a invité samedi l’Etat à ‘’ déclassifier et porter ‘’ devant le tribunal de l’opinion ‘’ le contrat sur les redevances de sécurité et celui sur les passeports biométriques.

Le RESTIC, dans un communiqué reçu à l’APS, estime que les deux contrats signés selon le mécanisme du BOT (Build Operate and Transfert) ont battu ‘’ tous les records de surfacturation jamais connus au Sénégal’’.

‘’Le Secteur privé national, les entreprises du secteur des TIC n’ont même pas été consultés ou associés sur ces chantiers structurants qui pourtant doivent prévoir obligatoirement une clause de transfert de technologie pour les prestataires locaux’’, relève le texte.

Il souligne que le RESTIC ‘’encourage et félicite’’ le président de la République, Macky Sall, pour avoir posé ‘’ un acte fort et symbolique de bonne gouvernance et de transparence’’, en déclassifiant le rapport de l’Inspection générale d’Etat sur les commissions versées à des membres du Conseil de régulation subséquemment à l’attribution d’une licence d’opérateur global à Sudatel.

‘’ Le RESTIC voudrait un remaniement du conseil de régulation avec la nomination et la cooptation des spécialistes du secteur des télécommunications comme il y en a pléthore dans notre pays. Le conseil de régulation ne doit pas être un parachute doré pour d’anciens politiciens et fonctionnaires’’, ajoute le communiqué.

Il ‘’lance un appel aux plus hautes autorités de donner au Fonds de développement de Service universel des télécommunications les moyens institutionnels de son utilité socio-économique en le transformant en une Agence d’exécution du Services Universel des Télécommunications’’.

Il s’agit de faire en sorte ‘’qu’à l’image de l’ASER (Agence sénégalaise d’électrification rurale) les chantiers de la téléphonie et de la connectivite rurales puissent connaître un début d’exécution, dix ans presque après l’attribution de la première licence de service universel à la région de Matam, toujours à l’état de projet’’, conclut le texte.

(Source : APS, 16 décembre 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)