twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Abdullah Cissé expert légiste « L’Afrique est pointée comme une sorte de paradis cybercriminel »

lundi 29 novembre 2010

Le juriste et expert sénégalais Abdullah Cissé a déclaré lors d’un atelier sur l’exploration sur la cybercriminalité et la sécurité en Afrique organisé par le Centre de Recherche pour le Développement international que « le continent noir est pointé comme une sorte de paradis criminel où nos systèmes d’informations sont utilisés par des cyber-délinquants pour attaquer les systèmes africains. »

« Le numérique nous a envahit et il progresse chaque jour d’une manière extraordinaire. De ce fait on retrouve la cybercriminalité partout dans tous les secteurs : économiques, sociaux, la gouvernance administrative, terroriste ect. Aujourd’hui il est donc important d’accorder une importance capitale à la lutte contre la cybercriminalité » a déclaré le juriste Abdullah Cissé, spécialiste en droit privé et économique lors de la cérémonie d’ouverture d’un atelier de restitution sur l’exploration sur la cybercriminalité et la sécurité en Afrique qui s’est ouvert à Dakar. Cet atelier de deux jours regroupe des experts africains (’Afrique du Sud, l’Egypte, le Cameroun, le Ghana, le Kenya, le Nigéria, le Maroc et le Sénégal) qui vont restituer des études nationales de (chaque pays) sur la cybercriminalité.

« En Afrique, nous n’avons pas encore des législations qui répondent de façon efficace à la lutte contre la cybercriminalité. L’Afrique est aujourd’hui pointée comme une sorte de paradis cybercriminel où l’on vient recruter des victimes, paradis cybercriminel parce que nos systèmes d’informations sont utilisés par des cyber-délinquants pour attaquer nos seulement les systèmes africains mais aussi les systèmes non-africains partout dans le monde » a-t-il expliqué devant les experts, tout en notant qu’il est important de créer un réseau africain sur la cybercriminalité. Il faut aussi avoir des lois claires et efficaces, pour faire face à cette cybercriminalité.

Mais cela pose souvent problème « car les magistrats qui doivent juger certaines infractions ne sont pas formés ainsi que les services de sécurité. Cela montre à quel point nous devons s’attarder sur ce sujet » conclut-il lors de sa brève présentation sur les enjeux et défis de la cybercriminalité en Afrique.. Abdulahh Cissé est professeur agrégé du CAMES (major de sa promotion) depuis 1995. Après avoir été doyen de la faculté de Sciences juridique et politique de l’Université Gaston Berger de Saint Louis (Sénégal), il a été jusqu’en janvier 2010 Recteur de l’Université de Bambey (Sénégal). Spécialisé en droit privé, il s’investit aussi bien en droit économique qu’en droit pénal ou en droit de la famille. Il s’intéresse particulièrement aux questions de méthodologie juridique et de réforme institutionnelle. Il assure un cours de droit international privé à l’Académie de La Haye (Pays Bas..)

Basile Niane

(Source : Seneweb, 29 novembre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)