twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

600 enseignants ciblés par un projet de Microsoft

mercredi 20 janvier 2010

La phase pilote du Projet de recherche sur l’enseignement et l’apprentissage innovant (ITL) de Microsoft, destiné à améliorer les résultats scolaires, va toucher 600 enseignants du premier cycle, ont indiqué des responsables du projet, mercredi à Dakar.

‘’Pour la phase pilote, prévue de 2009 à 2012, 50 établissements du moyen secondaire vont bénéficier du projet (600 enseignants et 50 chefs d’établissements)’’, a indiqué le chef de l’équipe recherche-action- en TIC et éducation (REACTICE) du projet, Abdourahmane Mbengue, lors de la cérémonie officielle de lancement du programme.

‘’Parmis les établissements retenus par le programme, les 3/4 ont au moins bénéficié une fois d’un programme intégré des TIC, et le 1/4 n’en n’a jamais bénéficié’’, a relevé M. Mbengue, précisant que cette phase pilote concerne les ‘’régions de Dakar, Saint Louis, Fatick et Thiès’’.

Le projet est initié par Microsoft dans le cadre de son programme ’’Partners in Learning’’. Le Sénégal est l’un des quatre pays retenus pour le démarrage de la phase pilote de recherche internationale, aux côtés de la Russie, de l’Indonésie, et de la Finlande.

En partenariat avec les gouvernements de ces quatre pays, Microsoft ‘’investira un million de dollars chaque année’’ dans le cadre des recherches.

Etalée sur trois ans, la phase pilote du projet de recherche sur l’enseignement et l’apprentissage innovant (ITL) vise ‘’à comprendre les transformations en cours dans les pratiques d’enseignement et d’apprentissage, dans un contexte marqué par le développement des TIC dans l’éducation’’, a expliqué le directeur général de Microsoft Afrique de l’ouest et du Centre, Ibrahim Youssry.

Selon lui, Micosoft a initié ce programme, ‘’pour répondre’’ à la question suivante : ’’Comment inscrire l’usage des TIC dans une perspective qui vise à améliorer effectivement la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage ?’’.

Pour Microsoft, le constat général est que ’’les TIC ne sont pas encore ancrées dans les pratiques pédagogiques aux fins d’améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage’’.

La mise en place de ce programme répond aussi à ’’ la nécessité d’harmoniser les initiatives tant sur le plan national qu’international’’, a poursuivi M. Youssry.

Le choix du Sénégal comme l’unique pays africains sélectionné parmi les trois autres pays choisis pour la phase pilote du projet, s’explique par ‘’ la place’’ qu’il ’’joue dans ce domaine’’.

Prenant part à la cérémonie officielle de lancement du projet de recherche sur l’enseignement et l’apprentissage innovant (ITL), le directeur de l’Enseignement moyen secondaire général, Ibrahima Ndour, a estimé ‘’qu’ après la phase d’élargissement de l’accès, le Programme décennal de développement de l’éducation et de la formation (PDEF), est passé à la phase qualité’’.

Pour M. Ndour, ‘’il s’agit maintenant de créer les conditions pour que nos apprenants réalisent des apprentissages efficaces et pertinents’’.

Il a estimé que ‘’le projet, en plus d’offrir à nos chercheurs l’opportunité de participer’’ à une entreprise notamment ’’mondiale’’ et ’’stratégique permettra, de mieux contextualiser le rapport mondial qui sera produit à l’issue de cette recherche’’.

Dans l’optique de mener les recherches, à partir des particularités des différents pays, des équipes de recherches dont celle du Sénégal sont installées.

Elles ont en charge de produire le rapport mondial de synthèse sur les transformations en cours dans les systèmes éducatifs, mais aussi de formuler des recommandations scientifiques pour aider les décideurs à améliorer la qualité des enseignements et de l’apprentissage.

(Source : APS, 20 janvier 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)